Economie

L’Office de tourisme de Villefranche-de-Rouergue placé en mode projets

Abonnés
  • Le directeur opérationnel, Gabriel Fablet, a fait intervenir les six personnes de son équipe.
    Le directeur opérationnel, Gabriel Fablet, a fait intervenir les six personnes de son équipe. G.L. / G.L.
Publié le / Modifié le S'abonner
Lors d’une rencontre avec les partenaires, le directeur et son équipe ont présenté les chantiers mis sur les rails.

L’Office de tourisme Ouest Aveyron en mode projets". C’est sous ce signe qu’était placée, lundi après-midi au théâtre, la rencontre avec les partenaires. Un moment mis en musique par le directeur opérationnel de la structure rayonnant sur le territoire de la communauté de communes, Gabriel Fablet.

Auparavant, Serge Roques, président de l’intercommunalité, avait rappelé les évolutions législatives de ces dernières années et la création d’une SPL (Société publique locale) dont il est le P-D.G. Cette société est composée aujourd’hui de la Communauté de communes et de la commune de Villefranche. À l’avenir, d’autres communes pourraient prendre des actions, à commencer par Saint-Antonin-Noble-Val, autre pôle du grand site Bastides et Gorges de l’Aveyron. Une identité qui, demain, doit être la force du territoire.

"Nous allons communiquer de plus en plus dessus", confirme justement Gaëlle Cabady, chargée de la promotion et référente digitale de l’Office de tourisme Ouest Aveyron. "Nous allons déployer une stratégie digitale et un nouveau site internet sera créé pour 2 021", indique-t-elle. Pour répondre aux mutations de notre société et de ses nouvelles tendances. Obtenir le label qualité tourisme, développer de nouveaux produits et expérimenter l’accueil hors les murs sur des événements (Serge Roques a cependant confirmé le déplacement de l’Office de tourisme sur la place Notre-Dame), font partie des missions de Lucile Bergé, responsable de l’accueil et référente qualité. Établir une offre de services aux plus proche des besoins des partenaires (avec des tarifs adaptés aux prestations), est l’un des chantiers qui sera conduit par Véronique Gratuze, coordinatrice des réseaux partenariaux et référente pour la taxe de séjour.

Cette taxe a été décidée par la Communauté de communes lors de son dernier conseil (lire notre édition du 27 septembre) et sera mise en place au 1er janvier 2020.

Une taxe au séjour au réel, dont la recette pour l’Office de tourisme est estimée à 120 000 €.

Pour 2019, son budget avait été établi à 669 000 €. "Avec 66 % de subventions et 34 % d’autofinancement", précise Véronique Pellat, assistante administrative. Cette part d’autofinancement est jugée importante par rapport à d’autres offices de tourisme. Y contribuent les recettes procurées par les séjours, individuels et de groupes. "Avec 138 clients et 477 nuitées, les séjours randonnée ont amené un chiffre d’affaires de 90 000 €", informe la référente Stéphanie Viale.

En charge de l’accueil des groupes et des autocaristes, Christine Cabrit a reçu 105 groupes pour 3 480 visites et un chiffre d’affaires de 42 000 €.

Le développement de ces deux activités s’inscrit dans le plan de "L’Office de tourisme Ouest Aveyron en mode projets".

Bilan : une saison touristique mitigée

Ce qui ressort du bilan de la saison touristique, c’est le mauvais mois de juillet. « Presque catastrophique », lâche même le directeur de l’Office de tourisme. Un mois impacté par l’année scolaire qui se prolonge et cette année plombée par un épisode de canicule.
Sans surprise, la période forte des vacances reste le mois d’août, avec le pic annuel des nuitées atteint le 10 août.
Pour l’avant saison, il est relevé un bon mois de juin, « dopé par le pont de l’Ascension ». Par contre, les ponts du mois de mai n’ont pas eu d’impact sur la fréquentation touristique, si bien que ce mois est à peine meilleur qu’avril.
Reste l’arrière-saison, en cours et qui pèse de plus en plus dans le bilan final d’une année touristique.
Pour l’Office de tourisme, la grosse satisfaction vient de l’augmentation de 70 % des séjours de groupes. Les séjours individuels sont stables. Comme les visites de la Chartreuse. Par contre celles des Pénitents Noirs connaissent une augmentation de 16 %.
 

G.L.
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

58000 €

Aux portes de la ville, dans un secteur résidentiel calme, terrain plat de [...]

33000 €

Terrain plat de 1539 m² avec dalle existante sur vide sanitaire, un permis [...]

60000 €

Terrain plat de 1926 m² exposé sud ouest, coffret électrique et d'eau prése[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir