Gastronomie

À Longcol, "Votre invité est notre invité"

  • Anna Gomeni, propriétaire de Longcol, et son maître d’hôtel, Philippe Ohayoun.
    Anna Gomeni, propriétaire de Longcol, et son maître d’hôtel, Philippe Ohayoun.
Publié le / Modifié le S'abonner
Opération nationale "Tous au restaurant" jusqu’à ce dimanche 13 octobre. L’occasion de pousser la porte, en Aveyron, du château de Longcol, à La Fouillade.

La dixième édition de l’opération "Tous au restaurant", initiée par de grands noms de la gastronomie, notamment le chef Alain Ducasse, et soutenue par La Fourchette, se poursuit jusqu’à ce week-end.

Il est donc encore largement temps d’en profiter d’autant plus que les tables aveyronnaises qui participent à l’opération n’affichent pas complet. Dans le département, ce sont trois établissements, bien répartis sur l’ensemble du territoire, qui jouent le jeu. À Conques, le Domaine de Cambelong, à Sainte-Eulalie-de-Cernon, le domaine de La Bararaque, et seul dans l’Ouest Aveyron, à La Fouillade, le château de Longcol.

Le concept de l’opération est assez simple : pour un repas acheté, le même vous est offert. "Ça permet de promouvoir la gastronomie française et locale", indique Philippe Ohayoun, le maître d’hôtel du château de Longcol qui officie à l’accueil et en salle pendant que la propriétaire, Anna Gomeni, se tient derrière les fourneaux. Et le menu qu’elle a spécialement concocté pour cette opération est alléchant. Jugez plutôt : foie gras poêlé (de l’Aveyron bien évidemment) avec chutney de mirabelles, spéculoos et caramel balsamique, puis veau d’Aveyron (merveilleusement rosé et divinement cuit) avec écrasé de pommes de terre et ciboulette, mascarpone de roquefort avec noix torréfiées et abricots confits (un régal d’une grande finesse), enfin moelleux aux fruits rouges et crème anglaise. Le tout pour 42 € et l’identique gratuit pour votre partenaire puisque comme le dit joliment la formule mise en exergue cette année, "Votre invité est notre invité".

Ce qui permet aux clients potentiels de sauter le pas. " Les gens ont une image trop élitiste, voire inaccessible et guindée, du château de Longcol", tel qu’il a ouvert en 1988. Mais après le décès de celle qui l’a conçu, les déboires de son successeur et un total abandon pendant plusieurs années, l’Italienne Anna Gomeni, forte d’une solide expérience dans l’hôtellerie, le fait revivre depuis huit ans, mais dans un tout autre esprit, plus simple et convivial. "Malheureusement, les gens continuent à penser, à tort, que ce n’est pas pour eux alors que je propose tout au long de l’année un menu à 34 € et surtout que je m’adapte à toutes les demandes. Je fais du sur-mesure pour tous les budgets en travaillant avec les producteurs locaux", insiste Anna Gomeni, chaleureuse et enjouée.

Alors il est temps de ne plus vous priver de goûter à la cuisine de cet endroit rare et magnifique, niché au cœur de la nature.

Château de Longcol, La Fouillade, 0 661 685 586 (y aller par Monteils depuis Villefranche-de-Rouergue)

GDM
Voir les commentaires
Réagir