Le commissariat de Rodez ouvre ses portes (et ses cellules) aux visiteurs

  • Une présentation des armes, sous la conduite du major Mange, a beaucoup enthousiasmé l’auditoire.
    Une présentation des armes, sous la conduite du major Mange, a beaucoup enthousiasmé l’auditoire. Repro CPA
  • Outre deux cellules de dégrisement, les locaux disposent de deux salles de garde à vue.
    Outre deux cellules de dégrisement, les locaux disposent de deux salles de garde à vue. Repro CPA
  • "Il y a dans l’Aveyron 200 policiers et policières au total, 100 à Rodez, 65 à Millau et 50 à Decazeville", expliquait en préambule l’officier.
    "Il y a dans l’Aveyron 200 policiers et policières au total, 100 à Rodez, 65 à Millau et 50 à Decazeville", expliquait en préambule l’officier. Repro CPA
Publié le

Dans le cadre des Rencontre de la sécurité, le commissariat de Rodez proposait mercredi 9 octobre des visites guidées de ses locaux. Une vingtaine des personnes, curieuses de découvrir ces lieux, y ont participé ; d’autres visites sont prévues samedi, sur inscription.

L’opération mobilise chaque année policiers, gendarmes, pompiers, bénévoles et représentants de la sécurité routière, et l’édition 2019 ne fera pas exception; dans le cadre des Rencontres de la sécurité, le commissariat a ouvert hier ses portes à des groupes de visiteurs afin de mettre en lumière l’action des hommes et femmes qui œuvrent à la sécurité des Aveyronnais.
Ils ont été une vingtaine à répondre à l’appel et à bénéficier d’une découverte approfondie de ces locaux qui accueillent une centaine de fonctionnaires de police, sous la conduite de Lilian Kinach, référent police-population.
«Nous sommes ici au commissariat de Rodez, qui est aussi le siège de la délégation départementale de la police. Il y a dans l’Aveyron 200 policiers et policières au total, 100 à Rodez, 65 à Millau et 50 à Decazeville», expliquait en préambule l’officier. La lutte contre l’insécurité routière et la délinquance font partie des missions principales des fonctionnaires ruthénois, dont la zone couvre Rodez, Onet-le-Château, Olemps et Le Monastère.
Au fil des salles et bureaux (à commencer par celui du chef de poste, cheville ouvrière de l’enseigne), Lilian Kinach a évoqué devant ses visiteurs les différentes sections du commissariat: prise d’empreintes, éthylotest, deux salles de garde à vue, deux cellules de dégrisement, le garage et ses voitures siglées ou banalisées…
Une présentation des armes, sous la conduite du major Mange, a ensuite beaucoup enthousiasmé l’auditoire, entre fusil d’assaut HKG 36, pistolet à impulsion électrique (jamais utilisé à Rodez en 10 ans de présence), matraques, pistolets automatiques… sans oublier le stop stick, une herse destinée à crever les pneus des véhicules et les toutes nouvelles caméras piétons dont sont équipés les policiers.
Pour les personnes désireuses de visiter le commissariat, d’autres sessions sont prévues samedi matin, sur inscription au 05 81 37 21 50.
En 2018 à Rodez, 137 gardes à vue ont eu lieu (sur 500 personnes auditionnées) pour un total de 328 dans le département en zone police.

X.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

418 €

LOCATION APPARTEMENT SANS FRAIS D AGENCE Entrée avec placards, séjour avec [...]

394 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Duplex en coeur de ville. S[...]

288 €

RODEZ : Appartement T1 lumineux situé dans quartier résidentiel proche de l[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?