Le chantier de la villa Emma-Calvé se dévoile

  • Visiteurs et professionnels ont longuement échangé.
    Visiteurs et professionnels ont longuement échangé.
Publié le

Vendredi matin, l’ensemble scolaire Jeanne-d’Arc, le collège Marcel-Aymard et un petit groupe de demandeurs d’emploi ont participé à l’opération nationale Les Coulisses du bâtiment.

Depuis près d’un an et demi, la villa Emma-Calvé, sur la place éponyme, est en cours de rénovation. Ce vendredi 11 octobre, dans le cadre de l’opération nationale Les Coulisses du bâtiment, le chantier a ouvert ses portes à un petit groupe d’inscrits à Pôle Emploi, ainsi qu’à 44 élèves de l’ensemble scolaire Jeanne-d’Arc et du collège Marcel-Aymard.

À 11 heures, trois demandeurs d’emploi ont donc pénétré sur le site. "C’est une opération qui est organisée chaque année, témoigne André Malaval, électricien. Elle présente nos métiers. En ce moment, nous sommes cinq entreprises. Mais en tout, il y a une bonne quinzaine de corps d’état qui travaillent sur ce chantier. Ce matin, nous allons vous faire voir l’avancée des travaux dans les appartements."

Deux femmes intéressées

Dans un dédale de couloirs et d’étages, les visiteurs ont pu découvrir tout ce qui a déjà été réalisé : les différents réseaux, la maçonnerie, la ventilation mécanique contrôlée (VMC) ou encore la peinture.

Surprise de la matinée, dans un univers fortement masculin, deux femmes étaient intéressées par ces métiers du bâtiment. L’une d’elles, Aurore Bonnemayre, 36 ans, ne cachait pas son enthousiasme :

"Franchement, tout me plaît. Je suis manuelle. Je ne suis pas du genre à rester statique derrière un bureau." Et d’ores et déjà, une spécialité obtient ses faveurs : "J’aimerais vraiment faire de la plomberie. Ça ouvre sur de nombreux autres domaines, comme les énergies renouvelables."

"Des entreprises à la recherche de savoir-être"

Une orientation qui aurait de grandes chances de déboucher sur un emploi. "Effectivement, les entreprises de plomberie, à Millau, recherchent de la main-d’œuvre, confie Frédéric Terral, conseiller des entreprises pour Pôle Emploi. Ça peut être une bonne reconversion professionnelle. Il faut savoir que ces sociétés sont plus à la recherche de savoir-être – être motivé, arriver à l’heure – que de savoir-faire. Si elles détectent ces caractéristiques, elles n’hésitent pas à embaucher et à former en interne."

La rénovation de la villa Emma-Calvé, qui était jadis un couvent, devrait être terminée fin décembre. En tout, 17 logements, tous accessibles aux personnes à mobilité réduite, seront livrés. Un moment que les artisans attendent avec impatience. "C’est valorisant, quand arrive la fin des travaux, de tout voir fini et de se dire qu’on y a contribué, se projette André Malaval. Les gens, de l’extérieur, ont souvent des idées reçues sur nos métiers. C’est bien qu’ils puissent se rendre compte de la réalité et qu’ils comprennent qu’il y a plein d’éléments positifs."

L’édition 2019 des Coulisses du bâtiment n’est pas encore terminée.

Mercredi 23 octobre, l’agence Pôle Emploi de Millau, qui participe cette année pour la première fois à l’opération, prendra la direction du château de Montaigut, à Gissac, en plein cœur du Rougier de Camarès, afin de visiter un nouveau chantier de rénovation. Avec toujours ce même objectif : susciter des vocations.

célian guignard
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

355 €

Appartement de type 2, proche du centre ville - A louer, notre agence Jmb I[...]

275 €

Studio meublé de 17 m² proche centre Capelle - N820 - Studio meublé au 3eme[...]

345 €

N150- Appartement T1 bis situé en 2eme étage d'un immeuble sécurisé en cent[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?