Sport

Les challenges du centenaire, une histoire qui court sur un siècle

  • Un nouvel élan pris pour les cent ans qui viennent et dont on attend tout
    Un nouvel élan pris pour les cent ans qui viennent et dont on attend tout
Publié le / Modifié le S'abonner

Un siècle donc que la boutique RAGT (Rouergue Auvergne Gévaudan Tarnais) a allumé les bougies et étalé sur les rayons les réclames du jour et l’arrivage du matin, pour commercer avec ceux d’ici et de plus loin. Un siècle qu’elle s’installait durablement dans le paysage économique. Un siècle dans les pattes, et un autre à inaugurer… On craignait la pluie. Anniversaire pluvieux, anniversaire heureux. Il crachinait. Ouf ! Rien donc ! D’ailleurs, quand on fête ses 100 ans, c’est toujours un peu plus vieux. Le groupe RAGT organisait donc en association avec le Vélo Club de Rodez et Courir en Lévezou, ces challenges du centenaire sur deux parcours, à réaliser, en solo ou en relais : une première formule associant 10 km en course à pied et 25 km de VTT. Une seconde mêlant 10 km de course à pied (mais appelons-là running ça va plus vite et plus loin) et 40 km de vélo sur route. Et au changement de discipline, il ne fallait pas perdre les pédales. Des participants nombreux, plus de 300, mais avouons-le aussi, pour tempérer cet enthousiasme, la RAGT avait fait les fonds de tiroir et l’arrière-boutique en appelant à la rescousse quelque 70 collaborateurs, venus grossir les rangs et le peloton. On n’est jamais mieux servis… Pour ces échappées matinales, il y avait de l’énergie à revendre, chez les participants, tout un stock, en magasin, à peine déballé, pour mieux fendre le nouveau matin. Ils franchirent la ligne de départ, passant sous l’arche RAGT, dès 9 heures. C’était parti. "Un beau succès, s’enthousiasmait Christian Singla, le président RAGT plateau centre, par notre présence ici, nous voulions réaffirmer notre ancrage local. Et puis, c’est beau ici. Tout simplement". Oui, c’est beau ! On n’a pas tous les jours cent ans et quelques lunes. Ce challenge ne partait pas sur le sentier de naguère mais sur celui de l’avenir et de ses portes nouvelles, numériques, aussi grandes qu’une grande région… À l’issue de la course, il y avait la possibilité de déjeuner sur place. De s’amuser ! Et de faire du bruit. Parce que cent ans, ça s’entend ! Et que ça se fête avec les gens, les ans !

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Panat

495000 €

Dans environnement calme et très agréable avec vue imprenable sur le Lac, m[...]

137500 €

Villefranche de Panat - Proche des lacs - Maison T3 de 93m² habitbles, en p[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Panat
Réagir