Culture et Loisirs

"Fake news, complots et fantasmes", mardi au lycée Beauregard

  • François-Bernard Huyghe.
    François-Bernard Huyghe.
Publié le / Modifié le S'abonner

À l’invitation de l’Université des savoirs partagés (USP), François-Bernard Huyghe donnera une conférence intitulée "Fake news, complots et fantasmes", ce mardi 15 octobre, à 18 h 30, au lycée Beauregard (entrée : 7 €, adhérents : 4 €, jeunes et sans emploi : 2 €). Le conférencier, François-Bernard Huyghe, est docteur d’Etat en Sciences Politiques, actuellement directeur de recherche à l’IRIS (Institut des relations internationales et stratégiques) où il a créé l’observatoire géostratégique de l’information en ligne. Il a publié en février 2019 "Fake News – La Manipulation". Il répond pour la troisième fois à l’invitation de l’USP et aborde un sujet qui nous concerne tous, les "fake news". Son analyse permettra de mieux comprendre l’expression devenue à la mode en 2016 avec le Brexit et l’élection de Trump que l’on a attribuée en partie à la désinformation. Le terme a été élu mot de l’année 2017 du Oxford Dictionnary. S’il est vrai, comme le rappelle Huyghe en citant le philosophe Popper, que "l’homme est un singe menteur", que dans la Bible, l’histoire de notre espèce commence par une petite pomme et un gros mensonge, que la diffamation et l’intoxication politiques remontent au moins à l’Antiquité, ce qui a changé, c’est l’incroyable démocratisation du faux, ses moyens techniques et son impact idéologique, porté par les réseaux sociaux.

Cet essor de la désinformation et de la manipulation politique a entraîné la réaction des Etats qui veulent légiférer contre cette désinformation, cherchant à éliminer ces "fake news". Vrai ou faux ? Réalité ou manipulation ? Info ou infox ? Les fake news cherchent à manipuler l’opinion publique, elles visent à susciter des émotions, à attiser des peurs ou à semer le doute.Le remède à la prolifération de ces rumeurs et forgeries ne se trouve pas dans les lois qui peuvent renforcer chez certains la conviction que l’on nous cache tout et que la vérité est censurée. Le problème est donc plutôt celui de la confiance dans les sources et du processus de vérification.

La conférence de François-Bernard Huyghe exposera les méthodes de repérage du faux, nous éclairera sur la bonne démarche de vérification et nous renverra au bon usage de l’esprit critique.

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

180000 €

Idéalement situé sur le tour de ville, superbe appartement T3 77.73 m² au [...]

45800 €

Beau terrain boisé de 2400 m² dans un quartier résidentiel, proche accès ro[...]

252000 €

Tous commerces à proximité immédiate à pied pour cette maison de ville de 2[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir