Paris : succès total pour l’édition anniversaire du Marché des pays de l’Aveyron

  • Rue de l’Aubrac, l’artère principale du marché, la foule au rendez-vous de la gastronomie, du folklore et des savoir-faire aveyronnais. 	AD
    Rue de l’Aubrac, l’artère principale du marché, la foule au rendez-vous de la gastronomie, du folklore et des savoir-faire aveyronnais. AD Repro CP -
Publié le

Soleil, foule des grands jours et exposants aux anges : cette édition anniversaire du marché des pays de l’Aveyron restera dans les mémoires.
 

Tous s’étaient donné rendez-vous dès vendredi soir pour lancer en fanfare cette édition anniversaire du marché des Pays de l’Aveyron à Bercy. L’occasion pour la Fédération nationale des amicales aveyronnaises de saluer la fidélité indéfectible des exposants, pour certains présents sur le marché depuis 20 ans, l’année zéro de cet événement annuel dédié à "l’excellence aveyronnaise". La suite on la connaît : gastronomie, artisanat, littérature. Des rues bondées, une file d’attente à rallonge devant un stand "aligot", prêt à dégainer quelque 8 000 parts en un temps record… Le tout évidemment fêté comme il se doit par plus de 60 000 personnes : des Parisiens, des Aveyronnais et beaucoup d’habitués, heureux de se retrouver à Bercy pour ripailler, échanger, "donner envie d’Aveyron et en parler avec fierté".

Comme un symbole, la FNA12, sous l’impulsion du maire adjoint du 12e Richard Bouigue, – Aveyronnais lui aussi – a également profité de cet anniversaire pour rendre un hommage appuyé à Emma Calvé. Soprano née à Decazeville, adulée dans le monde entier pour son interprétation unique de Carmen de Bizet, celle que l’on surnommait Le Rossignol du Rouergue aura désormais dans le 12e une place à son nom. "Nous voulions profiter de cette occasion pour saluer une Aveyronnaise d’exception, au talent incroyable, qui a porté haut les couleurs du département" a confié Richard Bouigue.

Passage obligé

Résolument festive, cette 20e édition a pris une tournure politique avec la présence, samedi matin dans les allées du marché, de la maire de Paris Anne Hidalgo et du candidat LREM, Benjamin Griveaux : deux opposants probables lors des prochaines élections municipales dans la capitale. Si Anne Hidalgo n’a pas fait encore d’annonce officielle, sa candidature ne fait guère de doute. Quant à Benjamin Griveaux qui vient d’enrôler son ex-concurrent Mounir Mahjoubi, – présent à ses côtés sur le marché – ses intentions sont claires : "remporter Paris". Et séduire, pourquoi pas, les Aveyronnais de la capitale dont l’influence – en voilà un nouvel exemple – n’est plus à démontrer. Passage obligé pour le candidat LREM investi, – intronisé pour l’occasion par le député macroniste aveyronnais Stéphane Mazars – la parenthèse politique s’est vite refermée avec les "Cabrettes et Cabrettaïres" venus clore l’interlude et lancer le début des agapes pour des visiteurs jamais aussi nombreux dans les allées de Bercy. Parole d’Aveyronnais.

A.D.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

355 €

Rodez, à proximité immédiate du centre-ville et à 5 minutes de l'IUT et de [...]

370 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Un hall d'entrée avec placar[...]

401 €

A découvrir sans tarder dans notre agence, cet appartement de Type 1 Bis si[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?