Festival "Mur murs"

Saype à Decazeville : au nom de l’enfant

Abonnés
  • Saype, au centre, entouré par ses potes Simon et Lionel.
    Saype, au centre, entouré par ses potes Simon et Lionel. Repro CP / / Repro CP
  • Le noir et le blanc naturel sont dilués dans l’eau et un liant est ajouté pour que la peinture accroche.
    Le noir et le blanc naturel sont dilués dans l’eau et un liant est ajouté pour que la peinture accroche. Repro CP / / Repro CP
  • Saype : au nom de l’enfant
    Saype : au nom de l’enfant Repro CP / / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner
Cette peinture hors normes a lancé la troisième session du festival street art Mur Murs qui se poursuivra du 26 octobre au 4 novembre, zone du Centre.
 

On vous avait annoncé que Saype, artiste réalisant des fresques géantes sur l’herbe, un courant artistique qui trouve place entre le street art et le land art, allait vous surprendre ou vous subjuguer. C’est chose faite ! Sa nouvelle production, représentant un enfant radieux en train de dessiner sur un des versants de la Découverte, est exceptionnelle, de toute beauté. Cette peinture hors normes a lancé la troisième session du festival street art "Mur Murs" qui se poursuivra du 26 octobre au 4 novembre, zone du Centre.

Fabriquée par Saype et son équipe, la peinture est 100 % biodégradable et issue de matériaux naturels. Deux tons sont utilisés : le blanc qui provient de la craie ou de la caséine (substance du lait), le noir est tiré du charbon de bois. L’artiste joue avec toute une gamme de dégradés de gris pour produire son œuvre.

Peinture bio et œuvre éphémère à voir maintenant

Dans sa démarche, il a la volonté de minimiser son impact sur les sols. La fresque s’estompe au rythme de la repousse de l’herbe avant de disparaître complètement et naturellement. Étant éphémère, il ne faut pas tarder pour aller visiter cette peinture, l’admirer. Cela dit, vous avez quelques semaines devant vous.

Afin de bien contempler cet enfant "gulliverien", il convient de se placer en face, donc de faire le tour du lac, une promenade bien sympathique en somme, car divers autres motifs blancs sont visibles avec beaucoup de recul. Saype nous a confié que le site de la Découverte est "atypique, bluffant, mais compliqué car il faut prendre en compte les arrondis et les déclinaisons du terrain".

Le modèle de l’enfant revient souvent parmi ses réalisations : "L’enfant est plein de naïveté, de fragilité, il parle en nous et représente les générations futures. Je m’efforce d’avoir une vision positive de l’avenir. Nous devons trouver des solutions aux problèmes auxquels nous sommes confrontés".

Un grand merci à Decazeville communauté, le porteur du projet, les institutionnels, les mécènes et le fonds de dotation Attractivité et résilience territoriale (Art) qui ont mis la main à la poche pour nous offrir ce joyau pictural dans son écrin de verdure.

Didier Latapie
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

38000 €

Après un beau rafraîchissement, ce type 3 vous plaira par ces volumes et sa[...]

55000 €

A VENDRE-Grand appartement de Type 3 d'environ 90m2 ,traversant, avec bal[...]

76400 €

Secteur Decazeville, centre ville - immeuble comprenant un local commercial[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir