Emmaüs Rodez : le compagnon interpellé reste sous le coup d' une menace d'expulsion

  • Le compagnon travaillait à la communauté de Rodez depuis mars 2017.
    Le compagnon travaillait à la communauté de Rodez depuis mars 2017. Repro CP - Rachid Benarab
Publié le

L'appel du compagnon d'Emmaüs Rodez, qui fait l'objet d'une Obligation de quitter le territoire français, a été rejeté, ce vendredi 18 octobre, par le tribunal administratif de Toulouse. Le tribunal de grande instance a mis l'affaire en délibéré jusqu’à lundi.  

 

Mohamed Khelifa dormira encore ce vendredi soir au centre de rétention administratif de Toulouse. Cet Algérien de 36 ans, qui travaillait depuis mars 2017 au sein de la communauté Emmaüs de Rodez, a été interpellé par la police des frontières, lundi 14 octobre, alors qu'il se trouvait à bord du train, sur la ligne Rodez-Toulouse.

Ce même jour, un autre compagnon du Val d'Oise a été interpellé. Les deux hommes font, depuis, l'objet d'une Obligation de quitter le territoire français (OQTF). Jeudi, 17 octobre, le tribunal de grande instance de Toulouse a maintenu cette OQTF. Ce vendredi matin 18 octobre, l'appel de Mohamed Khelifa a été rejeté par le tribunal administratif de Toulouse. Le compagnon d'Emmaüs Rodez avait également fait appel auprès du juge des libertés du TGI de Toulouse, lequel a mis l'affaire en délibéré, jusqu'au lundi 21 octobre, date à laquelle le tribunal de grande instance de Toulouse se prononcera sur le maintien ou non en rétention du trentenaire, qui reste, pour l'instant, sous le coup d'une mesure d'expulsion.

J.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

540 €

SECTEUR RODEZ : Bel appartement de Type 3, 77m² Loi Carrez, tout rénové com[...]

450 €

[...]

417 €

Situé à proximité de l'IUT, appartement de type 2 d'environ 42m² composé d'[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?