Sociéte

Le député, Arnaud Viala, ne laissera pas polémiquer sur l’hôpital médian

  • Le député sera de la plus grande vigilance au sujet de l’hôpital.
    Le député sera de la plus grande vigilance au sujet de l’hôpital.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Le politicien a souhaité mettre les points sur les "i", jeudi, au sujet de l’hôpital médian. Un dossier qui devrait occuper la campagne des municipales en Sud-Aveyron.

Arnaud Viala ne laissera pas tout dire au sujet d’un dossier "aussi sérieux" que celui de l’hôpital médian. Le député de l’Aveyron a fait preuve de la plus grande fermeté, jeudi, au cours d’un point avec la presse, en faisant comprendre qu’il ne laissera pas la polémique l’emporter sur la question, par ailleurs éminemment politique.

Le sujet, il le connaît bien : "Je n’ignore rien et ne conteste rien de ce qui a été fait et tenté sur la question hospitalière du Sud-Aveyron depuis une dizaine d’années. Je ne ferai pas de critique sur le passé. Mais depuis quatre ans que je suis député, j’ai fait de ce sujet un dossier archiprioritaire pour le Sud-Aveyron. Si ce projet de santé n’est pas au cœur du débat, rien ne sera possible." Alors que le Sud-Aveyron fait l’objet d’une exception géographique aux yeux de l’Agence régionale de santé (ARS), les deux hôpitaux, on le sait, sont en mauvaise santé (on parle d’un déficit de plus de 30 M€, NDLR). "On parle de survie aujourd’hui, souligne Arnaud Viala. C’est un couperet qui plane au-dessus de nos têtes." Et de souligner le travail qu’il a entrepris depuis quatre ans avec les maires des deux communes (de bords politiques différents…), les présidents des communautés médicales, le directeur du CHU de Montpellier, les directeurs des deux structures, et l’ARS. "Nous travaillons d’arrache-pied. L’engagement est de sortir ce sujet du champ partisan et politique", affiche-t-il.

Des propos en lien avec la lettre cosignée fin août par Christophe Saint-Pierre et Alain Fauconnier, et adressée au Président de la République. Lequel a, comme révélé dans nos colonnes, donné une réponse favorable au projet lors de sa venue à Rodez, le 3 octobre.

Le candidat Jérôme Rouve envoyé dans les cordes

"Je n’accepterai pas que lors des municipales 2020, ce dossier majeur entre dans ce champ partisan et politicien, prévient Arnaud Viala, comme pour répondre au lancement de campagne de Jérôme Rouve, lundi dernier, lequel affiche son intention de faire du sujet hospitalier l’axe fort de sa campagne, et s’attribue une partie de sa paternité, il y a de cela vingt ans.

Ce sujet entre dans le champ partisan par la voix d’un candidat qui, aujourd’hui, n’est pas en situation de responsabilité, ni sur Millau, ni sur Saint-Affrique. Il faut savoir raison garder. Il y a derrière tout ça les patients, nous citoyens, les personnels, et le devenir médical du Sud-Aveyron. On ne peut pas s’amuser à faire de ce sujet-là un sujet de bataille électorale. Je n’accepterai pas qu’on ébrèche le consensus qu’on a mis des années à construire."

Référence au comité de pilotage dont l’étude sur la faisabilité de l’hôpital médian "est quasiment achevée", informe Arnaud Viala. En sachant que l’établissement au centre de l’attention "est encore loin" d’être un point sur une carte…

victor guilloteau
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

74000 €

Terrain constructible à Sainte Radegonde de 658 m2 dans un lotissement viab[...]

43000 €

Bouillac : Maison de type 3 avec garage, sans terrain, : vous trouverez au [...]

137800 €

Situé à Villefranche quartier du saint Jean , immeuble de rapport composé d[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir