Les travaux des rivières suivent leurs cours

  • Lors de la visite de chantier.
    Lors de la visite de chantier.
Publié le

Jeudi 10 octobre, Philippe Couderc, maire de Cassuéjouls, accueillit les chargées de mission du Parc national régional, de la communauté de communes Aubrac, Carladez et Viadène et les agriculteurs afin de faire un bilan de mi-parcours des actions menées dans le cadre du Plan pluriannuel de gestion sur les berges du Selvet, commencées en 2015.

Philippe Couderc a rappelé la nécessité de faire ces travaux, "Le ruisseau est de plus en plus bas, la flore et la faune en souffrent. Une fois les travaux terminés les agriculteurs concernés devront veiller à l’entretien".

Des travaux qui font suite à un diagnostic approfondi en 2013 et 2014, sur l’ensemble du linéaire des cours de la Selves, du Selvet de l’Argence vive et de l’Argence morte (soit plus de 100 kilomètres), qui a révélé d’importants enjeux sur ces rivières.

Un programme de travaux a été proposé pour préserver la qualité des milieux, garantir l’ensemble des usages (eau potable, baignade, abreuvement des troupeaux…) et les besoins des milieux aquatiques.

Déclarés d’intérêt général par la préfecture de l’Aveyron, ces travaux permettent de préserver le bon fonctionnement des milieux aquatiques, qui est un bien commun.

Des aménagements en vue

Portée par la communauté de communes, dans le cadre de sa compétence Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi), elle a choisi de déléguer au Syndicat mixte d’aménagement et de gestion du PNR de l’Aubrac, la mise en œuvre de ce programme.

En 2015, ont eu lieu des travaux d’abattage et de recépage d’arbres représentant un risque pour la stabilité de la berge et d’enlèvement d’embâcles pouvant faire obstacle à l’écoulement de la rivière. Ont eu lieu aussi les aménagements de ponts d’abreuvement et la pose de clôtures dont l’objectif est de réduire l’érosion des berges et le colmatage du lit de la rivière. Les communes concernées sont : Cassuéjouls, Laguiole, Montpeyroux et Soulages-Bonneval. Ces actions sont financées par la communauté de communes, le conseil départemental, la Région Occitanie et l’Union européenne. La somme de 420 000 € a été investie depuis 2015.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?