Un après-midi "crêpes-émotion" à La Rossignole

  • Sophie et Claude pour un passage de relais tout en douceur.
    Sophie et Claude pour un passage de relais tout en douceur.
  • Les animatrices avec la directrice Mme Ramon-Fabre et le président M. Vie.
    Les animatrices avec la directrice Mme Ramon-Fabre et le président M. Vie.
Publié le

Double séquence émotion à l’Ehpad, après les crêpes, celle du pot d’adieux…

Dans le grand livre de la Rossignole, au chapitre "animation", une page vient de se tourner avec cet après-midi crêpes… les fameuses crêpes bretonnes préparées suivant la recette de la grand-mère de Sophie et tellement appréciées des résidents… Toute une symbolique pour Sophie qui quitte l’établissement, au bout de 10 ans, avec un petit (grand) pincement au cœur : "10 ans passés ensemble, cela créé des liens forts et indéfectibles. Et même si c’est un choix mûrement réfléchi et assumé, je ne pensais pas que cela serait si dur…". Mais cette page a été écrite, et c’est une autre symbolique, à quatre mains, avec Claude, celle qui est désormais l’animatrice des lieux : "Pour le moment je suis dans l’expectative, j’observe. Je serais sur la même ligne de ce que faisait Sophie et de ce qu’elle a préparé pour les semaines à venir. Après, c’est bien évidemment avec les résidents que les futures animations se construiront… " Un trait d’union tout en douceur, pour un passage de relais, que tous assimileront désormais aux délicieuses crêpes qui ont été dégustées dans la foulée…

Ce jeudi, le pot (et les fouaces et bonbons) offert par Sophie fut un dernier moment très fort, une page supplémentaire pour boucler définitivement le fameux chapitre.

"Je ne connais même pas son nom de famille, je l’ai toujours appelée Sophie. Animer, cela veut dire donner la vie et c’est ce qu’a fait Sophie, durant 10 ans et je lui souhaite de réussir aussi pleinement dans son nouvel emploi. Je souhaite également la bienvenue à Claude…", dira André Vie, le président de l’association gestionnaire de l’Ehpad. "Mon métier c’est ma passion et je vous quitte avec beaucoup d’émotion, je ne vous oublierai jamais", affirma Sophie, en ouvrant ses nombreux cadeaux (offerts entre autres par les résidents), une petite larme au coin de l’œil… et tous ont partagé la fouace et le verre d’une belle amitié…

Et le lendemain…

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

460 €

SECTEUR ONET-LE-CHATEAU : Appartement de type 1 bis entièrement meublé comp[...]

91500 €

INVESTISSEURS Au coeur d'ONET LE CHATEAU, un type 2, dans une résidence ent[...]

228000 €

Maison de type 5, sur deux niveaux habitables. Le rez-de-chaussee est const[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?