L’histoire des nombreux Aveyronnais qui ont parcouru le monde a été contée à Rignac

  • Toujours autant de succès pour les conférences organisées par Rencontres citoyennes.
    Toujours autant de succès pour les conférences organisées par Rencontres citoyennes. Repro CP -
Publié le

Ils ont été nombreux les Aveyronnais à quitter leur terre natale pour émigrer dans les quatre coins du monde. Beaucoup d’histoires de familles le laissaient penser, même si peu d’entre eux ont accompli des actions mondialement reconnues. N’empêche que, toutes ces histoires de famille mises bout à bout par l’écrivain, historien, romancier aveyronnais Daniel Crozes animateur de cette conférence, ont captivé le nombreux public qui a appris que, même pas très connus, les Aveyronnais ont été dans le monde, certains d’entre eux y ont fait fortune et leurs descendants sont encore partout : on les retrouvait en Amérique, Afrique, Russie ou Chine, tantôt frères dominicains, fonctionnaires ou colons, coupeurs de gants, blanchisseurs ou restaurateurs, défricheurs de la pampa argentine ou fondateurs d’une ville, explorateurs… Ils se nommaient Jordan Cathala, Dieudonné de Gozon, Louis Delclaux, Louis Panassié, Clément Cabanettes, Étienne Rouvière, l’abbé Molinier, William Astor, Julien Poujade, les trois frères Roques, Jean-Alexandre Vayssière et Léon Guiral, Julien Léonard de Bonnet, Camille Douls… Ils ont été toujours mus par l’envie de se retrouver : "Dès que trois ou quatre Aveyronnais se rencontrent, ils forment une amicale et organisent un banquet" a cité l’intervenant qui a souligné l’attachement de tous ces migrateurs à leur terre natale à l’image de la cantatrice decazevilloise Emma Calvé déclarant au cours de son tour du monde : "J’ai l’insupportable nostalgie de mon pays natal… j’adore mon Aveyron".

André Jarlan évoqué

Impossible pour l’intervenant, dans la salle des fêtes de l’espace qui porte son nom de ne pas évoquer le prêtre rignacois André Jarlan, né le 25 mai 1941, envoyé en mission au Chili le 23 février 1983, tombé le 4 septembre 1984 sous les balles de la police du général Pinochet qui imposait une dictature militaire.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rignac

90000 €

A VENDRE !!Au deuxième étage d'une copropriété récente et à proximité imméd[...]

249 €

A la recherche d'un logement sur RIGNAC ?Cela tombe bien nous vous proposon[...]

90000 €

Dans copropriété récente de douze appartements, à deux pas des commerces, a[...]

Toutes les annonces immobilières de Rignac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?