Aéronautique

Aéroport de Rodez Aveyron : 2019 confirme la hausse de la fréquentation

Abonnés
  • Depuis 2017, la fréquentation de l’aéroport a redécollé.
    Depuis 2017, la fréquentation de l’aéroport a redécollé. Centre Presse / José A. Torres / Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner
Avec près de 72 000 passagers de janvier à septembre, l’aéroport Rodez Aveyron enregistre une hausse de plus de 12 % par rapport à la même période l’an passé.
 

Après plusieurs années difficiles et une chute vertigineuse de sa fréquentation (de 156 474 passagers en 2012, année record, elle était tombée à 70 069 passagers en 2016), l’aéroport a parfaitement redressé le manche. Et continue à le redresser, comme en témoignent les chiffres des neuf premiers mois d’exploitation, avec 71 791 passagers, soit une hausse de 12,2 % par rapport à la même période, l’an passé.

Cette hausse est principalement due à la réouverture de la ligne de Ryanair en direction de Londres, qui a capté 9 629 passagers. Ouverte durant trois mois (de juin à août) contre deux (juin et juillet) en 2018, la ligne Ryanair à destination de Dublin a attiré 7 899 passagers. Les deux autres lignes sur Paris et Bruxelles-Charleroi ont affiché une certaine stabilité durant ces neuf premiers mois avec respectivement 37 136 et 15 890 passagers. Pour être tout à fat complet, on précisera que les quatre vols charters de l’été ont drainé 752 passagers.


Objectifs atteints

Pour le directeur de l’aéroport, Éric Bometon, les objectifs 2019 de l’ordre de 88 000 à 89 000 passagers devraient être atteints d’ici fin décembre. Pour mémoire, la plateforme aveyronnaise a accueilli 81 162 passagers, l’an passé. « Sur Londres, nous avons enregistré une fréquentation plus que correcte, sachant que pour une reprise de ligne, ce n’est jamais évident, commente l’ancien pilote de chasse. Pour la ligne Rodez-Paris, nous maintenons une bonne dynamique, même si nous avons été obligés de délester de nombreux vols, en raison des travaux à l’aéroport d’Orly. »

En poste en Aveyron, depuis janvier 2016, Éric Bometon quittera prochainement ses fonctions. Le recrutement de son successeur est en bonne voie. Son départ devrait toutefois être retardé de quelques mois. Le temps de mettre en place la nouvelle délégation de service public pour la ligne Rodez-Paris. « Je vais pouvoir partir sur une note positive, l’aéroport est sur de bons rails, commente son directeur. Tout cela, on le doit à nos équipes, ce sont des équipes extraordinaires. Nous avons également d’excellentes relations avec les contrôleurs, qui acceptent, par exemple, d’assurer le retour des joueurs du Raf, à deux heures du matin, alors que l’aéroport est fermé. »

Nouvelle DSP et changements à la tête de l’aéroport

L’aéroport de Rodez Aveyron s’apprête donc à vivre d’importants changements. Outre le remplacement du directeur de l’aéroport, la société d’économie mixte Air 12 va changer de président, Daniel Segonds devant quitter la fonctionne qu’il occupait depuis janvier 2014, après avoir succédé à Manuel Cantos. Du changement enfin avec la nouvelle délégation de service public pour la ligne Rodez-Paris qui prendra effet à compter de fin janvier 2020. Trois compagnies aériennes ont répondu à l’appel à candidatures. Le conseil d’administration de la Sem devrait communiquer son choix fin octobre, début novembre.

Pour cette ligne d’aménagement du territoire, financée à 55 % par l’État, Eastern Airways a bénéficié d’une subvention de 4,5 M€ pour quatre ans. « Cette ligne va coûter plus cher à la collectivité », a prévenu, lundi devant la presse aveyronnaise, le président du conseil départemental, Jean-François Galliard. « Les subventions réclamées par les compagnies vont nécessairement augmenter », précise Éric Bometon.

Depuis deux ans, la Sem peut également compter sur le soutien financier du conseil régional, à hauteur d’une enveloppe de 130 000 € par an. Une Région Occitanie, qui pourrait bien élargir sa participation financière et répondre favorablement à la demande, de longue date, des élus ruthénois et aveyronnais, en intégrant la société d’économie mixte, qui regroupe le Département (70 %), la CCI Aveyron (15 %) et Rodez Agglomération (15 %).

 

70

Le nombre de personnes qui travaillent à l’aéroport. La société d’économie mixte Air 12, gestionnaire de l’aéroport, emploie 30 personnes. Les équipes de la sécurité et des sapeurs-pompiers se composent chacune de 15 personnes. Une dizaine de contrôleurs de l’aviation civile complètent le dispositif de la plateforme aveyronnaise.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

729 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE. Un hall d'entrée (avec un e[...]

41 €

RODEZ BOURRAN : Parking extérieur dans résidence.[...]

23500 €

A vendre, parking souterrain centre ville de Rodez au niveau du tribunal.[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir