Ligue 2

Football : Chambly-Rodez, comme on se retrouve

  • Opposés en National lors des deux dernières saisons, Rodez et Chambly se retrouvent en Ligue 2, ce soir.
    Opposés en National lors des deux dernières saisons, Rodez et Chambly se retrouvent en Ligue 2, ce soir. archive Centre Presse Aveyron / Jean-Louis Bories / archive Centre Presse Aveyron
Publié le / Modifié le S'abonner
Les deux équipes se connaissent parfaitement. Elles se sont affrontées lors des deux précédentes saisons, en National.

Ils ne se quittent plus. Après deux saisons passées ensemble en National, Chambly et Rodez s’apprêtent à se retrouver à l’étage supérieur, ce soir, sur la pelouse du Stadium de Toulouse. Leur proximité se retrouve au classement : les deux formations sont séparées seulement de deux points (Rodez 12e, 15 pts ; Chambly 15e, 13 pts), et sont à jour dans leur tableau de marche pour le maintien.
« Ils sont de la même race que nous : ils sont promus en Ligue 2 et n’ont rien à faire là », a résumé Laurent Peyrelade en conférence de presse d’avant-match, hier. Les deux plus petits budgets de la division ont poussé la similitude jusqu’à se disputer en début de saison le statut de surprise estivale, avant de rentrer dans le rang depuis le début de l’automne.

« Une équipe défensive »

Mais si le Raf a su briser sa spirale négative en gagnant à Clermont (1-0) vendredi dernier, les Picards, eux, sont toujours dans le dur : ils restent sur cinq matches sans succès, dont quatre défaites. « On a vécu deux séquences : une prolifique et une mauvaise. Là, c’est le début d’une troisième séquence, démarrée correctement avec un bon point contre un Sochaux bien classé, a déclaré l’entraîneur Bruno Luzi, à l’issue du match nul (0-0) contre les Doubistes, vendredi dernier. Nous voulions un résultat positif à la fin. Donc éviter la défaite. Il y a du mieux, mais il y a encore beaucoup de travail pour réussir à faire basculer ce genre de match de notre côté. »
Côté jeu, la formation camblysienne est probablement l’une des moins spectaculaires de L2. Le promu, qui engagé dernièrement l’ancien international Marvin Martin, absent sur blessure ce soir, a pris le parti de proposer un bloc bas et d’axer avant tout sur la solidité. « C’est une équipe défensive. Il s’agit d’un promu. Fatalement, il vaut mieux serrer un peu l’arrière-garde », a commenté Laurent Peyrelade.
Imperméable jusqu’à la 7e journée, l’équipe des anciens ruthénois Oumar Gonzalez et Florian David est la quatrième meilleure défense de Ligue 2. Mais marque très peu, puisqu’avec seulement six buts au compteur, seuls Paris FC et Châteauroux font pire.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir