Déborah Bessoles Llaves et ses Pap’s se jettent dans la gueule du "loup"

  • Déborah Bessoles : « Nous voulions expliquer aux enfants que le business de la peur profite à des gens. »
    Déborah Bessoles : « Nous voulions expliquer aux enfants que le business de la peur profite à des gens. » Repro CPA
Publié le , mis à jour

Avec la compagnie toulousaine Les Pap’s, la Ruthénoise se lance dans l’adaptation du "Loup en slip", le premier spin-off de la série "Les Vieux Fourneaux" destiné à un public jeunesse.

Trouvez une Aveyronnaise passionnée de théâtre, de rencontres et de projets fédérateurs. Plongez-la dans une scène toulousaine prolixe et innovante. Titillez son désir de travailler sur le territoire rural, "en banlieue ou au fin fond du Tadjikistan…" Et vous obtenez les Productions de L’Araignée sur le Plastron (Pap’s), compagnie théâtrale enracinée dans la ville Rose, dont fait partie la pétillante Déborah Bessoles Llaves.

"Folle de théâtre" depuis ses jeunes années, l’Aveyronnaise a découvert la scène sur les bancs de l’école Saint-François de Bozouls avant de fréquenter les ateliers amateurs du collège d’Espalion, les cours d’Olivier Royer à Rodez, la troupe des comédiens aux Chariots, ou le lycée Jean-Vigo de Millau. Elle rejoint ensuite le Centre Dramatique de l’Océan Indien à St Denis de la Réunion (CDR) où elle embrasse définitivement le métier.

"Un métier prenant certes, chronophage, exigeant souvent, qui demande, disons, une certaine souplesse", énumère Déborah. Mais un métier passionnant : j’ai compris que c’est aussi pour tous ces aspects que j’adore le théâtre. Fédérer des gens autour de projets. Développer des partenariats, travailler avec des publics jeunes. Agiter leur créativité. Je me régale !"

"Folle du théâtre"

Depuis 2018, elle partage son temps et son énergie entre Les PAP’s, Carnage Productions (“Zero Killed”) et La Machine. Derrière ce sourire espiègle, elle met en scène et interprète Malice Bouclette, un conte musical se déroulant dans un supermarché, où l’héroïne, imaginée par l’auteur Guy Prunier, s’endort au rayon jardin. Dans ce monde onirique, elle rencontre une galerie de personnages imaginaires comme le Dragon Pompomlaripette, l’Oiseau Tirelire, ou Tatie Truc Troc…

Un conte tout droit débarqué de l’univers de Lewis Caroll et de son pays des Merveilles qui, encore toute jeune, avait déclenché chez elle "sa folie du théâtre". "Jouer Malice a évidemment une saveur très particulière." Si particulière que la jeune femme a décidé de prolonger l’idylle jusqu’à Avignon cet été, et son célèbre festival ! "Je voulais l’amener là-bas. La présenter au plus grand nombre – c’est aussi le sel de ce métier – et exister pourquoi pas à l’international."

 

Teaser // Malice Bouclette // Les Pap's from Yokwé Films on Vimeo.

En fille bien élevée, Malice Bouclette lui accorde désormais un peu plus de temps. "Mais le spectacle vit toujours en tournée" ajoute Déborah qui se consacre désormais à un autre projet, attendu pour le printemps 2020. "En pleine créa", la jeune femme et la compagnie Pap’s travaillent actuellement à l’adaptation du "Loup en slip", une bande dessinée de Mayana Itoïz - co-écrite par Paul Cauet - sur laquelle a aussi travaillé une vieille connaissance, le scénariste Wilfried Lupano (Valérian, Les vieux fourneaux, Un océan d’amour) qui, pour la petite histoire, vient de refuser la distinction de Chevalier des arts et des lettres, "écœuré par la politique gouvernementale d’Emmanuel Macron." Parenthèse fermée.

"Vivre sans la peur"

Mais que nous raconte ce canidé en petite tenue ? Déroulons le pitch : "un loup terrorise la forêt et ses habitants qui vivent continuellement dans la peur de se faire croquer les fesses. Alors pour quelques sous, on s’achète des anti-pétoches. Jusqu’au jour où le loup descend dans la forêt… Méconnaissable ! Avec son slip ridicule, Le loup ne fait plus peur du tout, il n’a plus le regard fou ni les poils dressés ! Mais comment vivre sans la peur, quand la peur est devenue l’unique moteur ?"

Avec ce seul en scène, "un solo de marionnettes clownesque", les PAP’s questionnent certaines de nos peurs, sur le ton résolu de l’humour et de l’absurde. D’où viennent-elles ? Comment se répandent-elles ? Que génèrent-elles ? Et question ô combien brûlante : Comment les dépasser ? "Ce conte a une résonance certaine avec le monde dans lequel on vit. Peut-être que la peur n’est pas la seule raison de vivre. Pour résumer, nous voulions livrer quelques clés de compréhension pour éviter à chacun de se jeter dans la gueule du loup." Celle du loup en slip évidemment.

Aurélien Delbouis
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

325 €

Ce studio vous propose : Une entrée donnant sur la pièce principale équipée[...]

320 €

Il se compose : D'une entrée avec placards. D'une piéce principale avec kit[...]

300 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Grand studio lumineux Entrée[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?