Quatre challenges à relever pour attirer les touristes en Aveyron

  • Le Viaduc, un des phares de l'Aveyron.
    Le Viaduc, un des phares de l'Aveyron. Centre Presse - José A. Torres
Publié le

Ce sont les conclusions d'une enquête menée par l'Agence de développement touristique (ADT).

Quel regard les Français portent-ils sur l’Aveyron ? L’étude menée par l’Agence de Développement Touristique (ADT) de l’Aveyron, au printemps dernier, a permis de définir quatre challenges aux acteurs touristiques du département pour les mois à venir, notamment en visant une clientèle de proximité du côté des bassins de population de Toulouse et de Montpellier.


N.1 : réussir « ensemble »

Premier élément à retenir de l’étude : l’Aveyron est un nom connu ! Et cela notamment grâce à son emblème le Viaduc de Millau et bien d’autres ancrés dans l’esprit des Français : l’Aubrac, le Larzac, les gorges du Tarn, Roquefort, Laguiole, Conques,Rodez…Dans ce contexte, l’ADT invite tous ces lieux emblématiques à communiquer sous l’égide de l’Aveyron. « Même la Tour Eiffel communique sous la marque Paris », souligne l’organe départemental, présidé par Jean-Luc Calmelly.


N.2 : rajeunir la clientèle


L’étude fait ressortir une faiblesse pour le tourisme aveyronnais : la clientèle vieillit, la moitié est âgée de plus de 50 ans… Surtout, les clientèles « jeunes » ont des fausses images de la destination (27 % des Français de moins de 25 ans associent l’Aveyron à… la mer).Plusieurs axes de travail ont ainsi été développés pour attirer les jeunes : renforcer l’offre globale du tourisme enAveyron en mettant en avant les nombreux événements, disciplines sportives et autres, communiquer davantage sur le numérique et privilégier la vente en ligne.


N.3 : la « première fois »


Les personnes ayant déjà consommé un séjour en Aveyron attribuent des notes très supérieures aux moyennes, et cela quelle que soit la classe d’âge. La difficulté pour créer cette « première fois » est qu’il faut entrer dans une logique de « conquête » de clientèles et pas seulement de « rente ». Là aussi, l’effort d’adaptation sera important car la force de l’habitude dans le tourisme est plutôt de travailler sur des clientèles « fidélisées », souligne l’ADT.


N.4 : jouer la proximité


« L’Aveyron a la chance de disposer d’un bassin potentiel de clientèles d’environ 2 millions de personnes situées dans un rayon de 2h00-2h30 (chiffre en progression constante) : ce n’est pas le cas pour tous les territoires et c’est une vraie opportunité ». Rien ne sert de chercher trop loin pour l’ADT, le touriste est souvent à… proximité.En misant notamment sur une forte communication auprès des bassins de population, et des jeunes urbains, de Toulouse et de Montpellier. Et faire également ressortir que l’Aveyron n’est pas seulement une destination associée à la montagne, à une météo difficile et à l’enclavement comme a pu le faire ressortir l’étude.Le département peut également s’avérer être une destination parfaite pour un week-end ou un court séjour.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

390 €

Appartement T2 en centre ville - A louer, appartement type 2. L'appartement[...]

305 €

Appartement T2 moderne et MEUBLE - TARN - A louer, proche du Tarn dans un p[...]

44500 €

KELLER WILLIAMS GUYLENE BERGE vous propose cet appartement de type 2 à réno[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?