La petite enfance au menu des élus

  • Le représentant du cabinet d’étude Scop Repères et Christophe Méry, en charge des affaires sociales,restituent l’étude-diagnostic.
    Le représentant du cabinet d’étude Scop Repères et Christophe Méry, en charge des affaires sociales,restituent l’étude-diagnostic.
Publié le , mis à jour

Le dernier conseil inter-communautaire était, en propos liminaire, consacré à la restitution de l’étude-diagnostic sur la famille, l’enfance, la petite enfance et la jeunesse qui sera la base du projet territorial en la matière.

Le cabinet d’étude (Scop Repères) a rappelé la méthode de travail: enquête de terrain auprès des professionnels sur l’état de l’offre et les besoins, questionnaire auprès des familles pour évaluer leurs attentes, analyses statistiques.

Il ressort de ce travail: un besoin d’évolution de l’offre de garde pour les jeunes enfants notamment sur le secteur d’Entraygues (l’évolution démographique positive des deux dernières années doit être confirmée pour donner lieu à un accroissement de l’offre sur le reste du territoire), la nécessité de coordination et d’animation entre les différentes structures dédiées à l’enfance et la petite enfance ainsi que les Relais d’assistantes maternelles qui doit se traduire par la mise à disposition d’un coordonnateur enfance jeunesse sur le territoire de l’interco, un plan d’actions en plusieurs volets (communication, organisation et harmonisation des fonctionnements entre les structures, création d’une véritable offre en direction de la jeunesse…).

Ensuite les sujets concernant la compétence PLU de l’interco ont été portés à connaissance du conseil.

Pour mémoire, la communauté est devenue compétente en matière de PLU à l’occasion de l’établissement de ses statuts en mai 2019. Ceci a pour conséquence que la communauté doit poursuivre, avec leur assentiment par le biais de délibérations concomitantes, les démarches individuelles des communes entreprises avant ce transfert de compétence. Le président rappelle que les communes gardent bien évidemment la main sur leur outil de planification urbaine. Dans cette logique, le Droit de préemption urbain, qui avait basculé à l’interco avec la compétence PLU, est rétrocédé aux communes qui l’ont toutes souhaité.

En matière de finances, on notera le vote pour l’année 2020 de la redevance des ordures ménagères et celle de la taxe sur les ordures ménagères avec une légère évolution permettant de réduire l’écart entre le coût du service et le montant perçu via la fiscalité des ménages.

Au registre économique, a été approuvée l’attribution d’une subvention à l’entreprise SARL Alain Bessière pour soutenir son développement et la vente d’un lot sur le parc d’activités des Glèbes. Enfin, en ce qui concerne l’environnement, la communauté valide le lancement de l’installation des batardeaux sur la commune d’Espalion afin de minimiser les impacts des inondations sur les riverains du Lot les plus touchés par les crues.

Le Syndicat mixte Lot Dourdou est chargé de la réalisation de ces équipements avec la participation de la communauté détentrice de la compétence Gemapi et de la commune d’Espalion.

Notons que ce projet s’insère dans le Programme d’actions de prévention des inondations (PAPI) d’Espalion qui vise au travers de plusieurs opérations, dont celle-ci, à réduire les conséquences des inondations sur les territoires à travers une approche globale du risque.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

250000 €

220m2 de bureaux situé dans le centre-ville d'Espalion. Le bien se situe da[...]

630 €

ESPALION : Grand appartement traversant au coeur d'Espalion, proche des co[...]

590 €

Située dans le centre ville d'ESPALION, agréable maison de ville de type 3 [...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?