Ligue 2

Football : à Rodez, le turn-over est de retour en attaque

  • Boris Mathis a connu sa première apparition en championnat avec le Raf, vendredi 1er novembre à Ajaccio.
    Boris Mathis a connu sa première apparition en championnat avec le Raf, vendredi 1er novembre à Ajaccio. Jean-Louis Bories / Jean-Louis Bories / Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner
Lors des quatre dernières rencontres, les six attaquants de l’effectif ruthénois ont été titularisés au moins une fois.

Certaines habitudes ont la vie dure. Alors qu’en début de saison, un onze-type se dégageait clairement dans les compositions de Laurent Peyrelade, l’entraîneur ruthénois a renoué dernièrement avec le turn-over, l’une des particularités de son management depuis qu’il a rejoint le banc du Raf, à l’été 2015.
L’attaque est le secteur de jeu le plus concerné par ces rotations. Lors des quatre dernières rencontres, les six joueurs capables d’évoluer en pointe ont été alignés au moins une fois dans le onze de départ. Cela s’est confirmé lors de la défaite de Rodez à Ajaccio (1-0), vendredi 1er novembre 2019, avec les titularisations de Boris Mathis, jamais utilisé cette saison en championnat, et Dorian Caddy, qui n’avait plus débuté un match depuis le 16 août. Ils ont été préférés à Ugo Bonnet et Pape Sané, les offensifs les plus utilisés, qui facturent à eux deux près de 60 % des buts ruthénois (10/17).

Tourner pour durer

Ces rotations n’ont pas été dictées par des contraintes physiques, puisque les deux attaquants placés sur le banc à Ajaccio sont entrés en jeu, mais par une gestion des ressources de la part du staff technique. « Cela permet de durer sur toute la saison », a argumenté Laurent Peyrelade à l’issue de la rencontre en Corse. Cette assertion est peut-être encore plus valable pour Sané que pour les autres. Le Sénégalais, qui semble de plus en plus à l’aise dans le collectif sang et or, avait connu une longue période sans jouer avant de rejoindre l’Aveyron, en juillet dernier, et son entraîneur a rappelé, cette semaine, qu’il fallait prendre soin « à ne pas le casser en deux ».
Avec ces changements, Laurent Peyrelade peut aussi donner un autre aspect à son équipe, avec des profils différents, et se laisse la possibilité de faire entrer des éléments performants en cours de jeu. Cela avait bien fonctionné à Clermont, il y a deux semaines, avec le but de la victoire (1-0) signé Bonnet, treize minutes après son entrée sur le terrain, sur un centre de Pierre Ruffaut, un autre entrant.
« Il est important de voir tous les joueurs en situation de compétition. Cela fait partie de la vie de groupe », a expliqué l’entraîneur. En partageant le temps de jeu des uns et des autres, le staff technique montre qu’il compte tout le monde. « Et grâce à cela, nous pourrons faire appel à des joueurs qui ont des matches dans les jambes», a ajouté le technicien.


Caddy sur la bonne voie

Mais pour pouvoir entrer dans le turn-over, encore faut-il se trouver dans un bon état d’esprit. Longtemps mis à l’écart de l’équipe première, Caddy semble être en passe de retrouver une condition physique plus conforme avec les exigences de la Ligue 2, lui qui a plusieurs fois été tancé sur ses kilos en trop par son entraîneur depuis le début de la saison. Il a perdu des formes et retrouvé la forme, comme en témoigne son activité au pressing contre Ajaccio.
Boris Mathis, de son côté, a gagné le droit de jouer grâce à ce qu’il montre à l’entraînement ces derniers temps. «Quand un joueur s’entraîne bien, il faut aussi le récompenser », avance Laurent Peyrelade, qui estime que l’attaquant formé à Lyon « a fait un match cohérent ».
Dans les prochaines semaines, Caddy et Mathis devraient de nouveau avoir la possibilité de grappiller du temps de jeu. D’autant qu’Edwin Maanane, un autre attaquant, est éloigné des terrains pour plusieurs semaines, selon son entraîneur, en raison d’une blessure musculaire. Mais afin de valider l’option du turn-over, il faudra qu’ils se montrent décisifs, ce qu’ils n’ont pas réussi à faire en Corse.

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

41 €

RODEZ BOURRAN : Parking extérieur dans résidence.[...]

500 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Un hall d'entrée, un salon s[...]

318 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Entrée avec dégagement, cuis[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir