Agriculture

Aubrac : le président de l'Upra Yves Chassany en Chine avec Emmanuel Macron

  • Yves Chassany fait partie de la délégation française qui accompagne le président Macron en Chine.
    Yves Chassany fait partie de la délégation française qui accompagne le président Macron en Chine. ML / ML
Publié le / Modifié le S'abonner
Avec d'autres éleveurs français, le président de l'Upra aubrac, espère tirer les bénéfices de la fin de l'embargo chinois sur le boeuf français.

Le président de l’Upra (association pour la sélection de la race bovine d’Aubrac) aubrac et éleveur aveyronnais, Yves Chassany, est du voyage présidentiel en Chine en ce début de semaine. Avec d’autres éleveurs français, dont le représentant de la race salers et Bruno Dufayet, président de la Fédération nationale bovine qui était venu à Mende pour son congrès l’an passé, ils vont évaluer le marché potentiel ouvert par la levée de l’embargo chinois sur le bœuf français qui a duré 17 ans.
Parmi les visites au programme, la foire internationale des importations à l’occasion de laquelle la Chine a promis l’ouverture de plusieurs de ses marchés et un marché alimentaire, l’équivalent de Rungis à Shangaï.

Des premières expéditions espérées

« Nous allons rencontrer les premiers opérateurs français qui ont commencé les échanges, commentait Yves Chassany au micro de notre consœur de France Inter. Et avoir un aperçu des habitudes alimentaires sur ce marché. L’important, c’est la prise de contact, avoir des ponts ouverts et imaginer au fur et à mesure des premières expéditions et une montée en puissance de la confiance des opérateurs chinois. Il y a des bouches à nourrir et du pouvoir d’achat qui correspond à l’excellence et au savoir-faire des éleveurs français. »

Bien évidemment, le marché chinois est une aubaine pour la viande française et le bœuf en particulier. Le président de l’Upra aubrac confirmait que, seuls, les éleveurs ne pouvaient pas imaginer conquérir ce genre de marché. Un voyage bienvenu donc.

Caroline Gaillard
Voir les commentaires
Réagir