Elian Calmes, un Aveyronnais au pied du mur de Berlin le 9 novembre 1989

Abonnés
  • Elian Calmes, 20 ans lors de la chute du mur, a réalisé de nombreux clichés de cet instant historique. On le voit l’escalader, le frapper à coups de marteau et, plus dernièrement, tenant en main un morceau de mur qu’il conserve religieusement.
    Elian Calmes, 20 ans lors de la chute du mur, a réalisé de nombreux clichés de cet instant historique. On le voit l’escalader, le frapper à coups de marteau et, plus dernièrement, tenant en main un morceau de mur qu’il conserve religieusement. Repro CPA
  • Elian Calmes, 20 ans lors de la chute du mur, a réalisé de nombreux clichés de cet instant historique. On le voit l’escalader, le frapper à coups de marteau et, plus dernièrement, tenant en main un morceau de mur qu’il conserve religieusement.
    Elian Calmes, 20 ans lors de la chute du mur, a réalisé de nombreux clichés de cet instant historique. On le voit l’escalader, le frapper à coups de marteau et, plus dernièrement, tenant en main un morceau de mur qu’il conserve religieusement. Repro CPA
  • Elian Calmes, 20 ans lors de la chute du mur, a réalisé de nombreux clichés de cet instant historique. On le voit l’escalader, le frapper à coups de marteau et, plus dernièrement, tenant en main un morceau de mur qu’il conserve religieusement. Elian Calmes, 20 ans lors de la chute du mur, a réalisé de nombreux clichés de cet instant historique. On le voit l’escalader, le frapper à coups de marteau et, plus dernièrement, tenant en main un morceau de mur qu’il conserve religieusement.
    Elian Calmes, 20 ans lors de la chute du mur, a réalisé de nombreux clichés de cet instant historique. On le voit l’escalader, le frapper à coups de marteau et, plus dernièrement, tenant en main un morceau de mur qu’il conserve religieusement. Repro CPA
Publié le

L’Alrançois de 50 ans en avait 20 lors de la chute du mur de Berlin, où il effectuait son service militaire. Conscient d’avoir été témoin d’un événement historique, il conserve 30 ans plus tard un souvenir ému de ce jour.

Attentat contre les tours jumelles, catastrophe d’AZF… il est des événements dont on se souvient toute sa vie, et souvent la date comme le contexte dans lequel on les apprend restent eux aussi gravés. Le 9 novembre 1989, lors de la chute du mur de Berlin, Elian Calmes était en première ligne. Et alors qu’hier a été célébré le trentième anniversaire de cet événement, il en conserve un souvenir...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Xavier Buisson
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?