Rignac : il y a un mot pour tout le monde dans la Rue Kétanou

  • La Rue Kétanou.
    La Rue Kétanou. Repro CPA
Publié le

Le groupe qui fête ses 20 ans de carrière sera à Rignac le vendredi 15 novembre. Des chansons où les mots sont rois et qui séduisent toujours autant. La preuve : à Rignac, c’est complet.

Un mot pour tous, tous pour un mot." La plume, l’écriture, la chanson, voilà qui constitue l’élément moteur de la Rue Kétanou. Les mots et la rue, puisqu’il y a 20 ans de cela, Mourad, Florent et Olivier quittent les planches du théâtre du Fil à Savigny-sur-Orge pour migrer dans les rues du côté de La Rochelle pour un spectacle chanté sur les pavés, ou le bitume. "Et peu à peu, du théâtre de rue, on est devenu un groupe de musique ", raconte Florent.

Ces trois mousquetaires des mots (ils sont quatre sur scène), ils n’ont pas la plume sur le couvre-chef mais dans la tête. Et ils leur arrivent de croiser les rimes ensemble : "À trois plumes, c’est assez rare, à deux c’est plus souvent, mais la plupart du temps, c’est chacun sa plume. Pour la musique c’est pareil, continue Florent, on combine toutes les formules. Mais en général, les textes ou la musique, on a ça en chacun de nous, mais ça peut arriver qu’on dise à l’autre : tiens, ce texte, je le ferais bien avec toi. C’est toute la richesse de la Rue. "

Reste à savoir si le "caractère" du texte dépend de celui qui l’écrit. Car en se penchant quelque peu sur leur répertoire, on trouvera les chansons orientées festives, celles qui sont connotées rebelles, et celles encore qui parlent d’amours diverses sur un ton parfois plus mélancoliques. Mais là, Florent l’assure : chacun d’entre eux joue sur ces trois tableaux. Pour Florent, il avoue que son péché mignon réside en l’écriture : "C’est vrai, l’écriture est quelque chose d’excitant pour moi. De voir des phrases naître, puis un climat, puis une histoire... Le monde n’est plus tout à fait pareil sitôt qu’une chanson est née."

Joli. Pourtant, la Rue Kétanou n’a signé que six albums depuis leurs débuts, mais enchaîné les tournées pratiquement à travers le monde. Le tout entrecoupé d’une pause nécessaire pour les aventures au long cours, entre 2004 et 2006, une pause bouillonnante car il n’est pas question de chausser des charentaises. Florent monte son projet T’inquiète Lazare, Mourad et Olivier explorent leur côté punk, on file un coup de pouce à un petit jeune nommé Syrano... Et puis on se retrouve, pour des concerts, de nouvelles chansons, croiser en bons vieux mousquetaires de la chanson autant la plume que les mélodies. Et ça fonctionne toujours aussi bien chez la Rue Kétanou. Florent en témoigne : " J’aime l’écriture, la création, mais j’adore aussi les tournées. Et pour une fois, j’ai aimé aussi l’enregistrement. D’habitude je n’aime pas ça, ça me prend la tête, mais là, c’était vraiment super bien. "

Là, c’est ce septième album qui verra le jour en janvier 2020, et que la Rue Kétanou teste sur scène, peu à peu. "C’est une drôle de tournée, raconte Florent, qui se déroule en plusieurs temps. En janvier, on a testé les nouvelles chansons sur de petites scènes, on est allé en Norvège, au Bénin. L’été on n’a quasiment rien fait, et en septembre, on a rajouté de vieilles chansons et on est parti à Mayotte, à La Réunion... Et là, c’est une nouvelle partie qui commence, on dirait. "

On peaufine, on peaufine. Car les textes de la Rue Kétanou sont des petits bijoux qui rebondissent sur des ritournelles au plus près des mots. Nos trois plumitifs semblent toujours dans une émulation créatrice. "La Rue, en général, c’est pas tranquille. On a des moments joyeux, souvent, des moments de contemplation, aussi, mais... pas souvent. Et des engueulades aussi parfois.

Quand l’un feinte du pied (au sens de la rime), l’autre escarmouche d’une note et au final, dans ces quelques étincelles, une chanson soudain s’en va briller plus fort. Et c’est cette lumière semble-t-il qui illumine les yeux de bon nombre de fans qui les suivent depuis longtemps. La preuve, c’est que dans cette tournée quelque peu décousue, plusieurs dates affichent déjà complet. C’est le cas à Rignac le vendredi 15, mais aussi la veille à La Canourgue ainsi que toutes les dates précédentes et certaines autres à venir. Mais la Rue Kétanou l’assure : il y aura un mot pour tous !

Laurent Roustan
Voir les commentaires
L'immobilier à Rignac

212000 €

Ensemble immobilier à usage commercial de plus de 800m2 de surface . Le bat[...]

159000 €

Home patrimoine immobilier vous propose au secteur Rignac une Maison de vi[...]

363 €

LOCATION APPARTEMENT RIGNAC 20 MN RODEZ SANS FRAIS D'AGENCEUne pièce princ[...]

Toutes les annonces immobilières de Rignac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?