Culture et Loisirs

Vabre-Tizac : théâtre et slam autour d’Antigone

Abonnés
  • Un stage de scène slam, une première en Aveyron, et un projet soutenu par Aveyron Culture.
    Un stage de scène slam, une première en Aveyron, et un projet soutenu par Aveyron Culture. H.L. / H.L.
  • Francis Esteves, alias Cisco (à gauche) et Clémetine Saintoul (au centre).
    Francis Esteves, alias Cisco (à gauche) et Clémetine Saintoul (au centre). H.L. / Reproduction Centre Presse / H.L.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Sept stagiaires de 18 à 64 ans ont participé à un travail artistique commun, autour du texte d’Antigone, avec Clémentine Saintoul et Francis Esteves, alias Cisco. Ou quand le théâtre va à la rencontre du slam.

Le stage de scène/slam autour d’Antigone proposé par Cisco (Francis Esteves, beatmaker, producteur de hip-hop et slam) et Clémentine Saintoul (créatrice de la Compagnie La Mezcla) s’est déroulé la semaine du 29 octobre au 2 novembre et a abouti à une restitution le samedi soir à Machin Machines. L’association Machin Machines, association créée il y a 3 ans, est basée depuis deux ans sur la commune du Bas Ségala, à Vabre-Tizac. Son objectif, en restaurant un ancien centre de colonie de vacances ? Favoriser, développer et promouvoir la création et la diffusion d’œuvres artistiques ou artisanales, en organisant manifestations culturelles, formations, ateliers, productions, résidences de compagnies.

Deux années de travail

Le stage proposé par Cisco et Clémentine Saintoul, c’est le fruit de deux années de travail aux côtés d’Aveyron Culture : Muriel Berthier et Florence Vézy, responsables au niveau de la mission départementale de la culture, pour musique et théâtre, ont porté et soutenu le projet, pour créer avec les deux artistes une ouverture, des mélanges de genres et de publics, pour donner une impulsion innovante, à la fois au lieu, situé en milieu rural, et à la vie culturelle aveyronnaise. "Une première en Aveyron, ces deux arts qui se rencontrent, souligne Brigitte Mazars, conseillère départementale. On a besoin que la culture arrive jusqu’à nous !"

Sept stagiaires de 18 à 64 ans, venus de différents coins de France (La Rochelle, Bordeaux, Albi, tout l’Aveyron) et riches de parcours diversifiés, motivés par cette expérience, ont répondu à l’appel. Pendant cinq jours, ils ont interprété le texte d’Antigone, mythe antique repris de manière contemporaine, mythe toujours d’actualité… Clémentine Saintoul explicite la portée du projet : "Lorsqu’un système humain, un système politique, dérive, qui sont les coupables ? Ceux qui agissent de manière totalitaire, en groupes restreints, ou le groupe majoritaire, les Hommes et citoyens qui décident de se taire lorsqu’il faudrait parler, de baisser les yeux lorsqu’il faudrait soutenir le regard ? Comment faire évoluer notre destinée vers un chemin plus éveillé ? Ces questions, posées par le texte de Brecht, nous nous en sommes emparés pour écrire nous aussi : textes, compositions MAO (musique assistée par ordinateur), slam. Ces textes ont été introduits au cœur du texte de Brecht."

Le résultat est tout simplement bluffant ! Comment en cinq jours ce petit groupe a-t-il pu, non seulement intégrer le texte, son état d’esprit, mais encore créer des textes à la fois personnels et s’insérant tout naturellement dans le fil de la lecture d’Antigone, et les jouer ? Un véritable défi que l’équipe a relevé avec brio ! Clémentine a su révéler des talents, car certains stagiaires s’avèrent avoir une présence magnifique sur scène, et ce stage aura permis à certains d’être confortés dans leur pratique et d’envisager de prendre leur envol vers une carrière d’artistes professionnels ! Surmontant pour certains un handicap, physique ou psychologique, portés par l’énergie positive de Clémentine, aidés par la synergie du groupe, ils ont montré au public une aisance sur scène fort applaudie ! Une performance théâtrale hors normes, soutenue par la musique de Cisco, qui a suscité l’inscription de certains stagiaires, mais aussi dynamisé le groupe, soutenu leur créativité, donné un rythme et créé une ambiance sonore sur scène inédite.

Un duo de formateurs à saluer car, Talents de l’Aveyron tous deux, en 2017 et 2018, ils ont effectué un travail colossal en amont, qui a permis de proposer ce stage et de le préparer de façon à optimiser les cinq jours.

Leur volonté de transmission transversale, de partage artistique interdisciplinaire, de mise en commun de savoirs, trouve là un aboutissement fort.

Enfin, au-delà de la réussite artistique, il faut noter leur facilité à créer des liens forts, à symboliser une convivialité qui fait la force de l’Aveyron comme terre d’accueil. "Quand on défend les mêmes valeurs, beaucoup de choses sont possibles !", conclut Clémentine Saintoul.

Comédienne, chanteuse, metteur en scène

Professionnelle du théâtre depuis plus de vingt ans (elle monte sur les planches à 15 ans pour ne plus en descendre), Clémentine Saintoul-Colombres est comédienne, chanteuse, metteuse en scène et formatrice. Elle est aujourd’hui directrice artistique et productrice de la compagnie qu’elle a créée en 2013 en Aveyron, La Mezcla. « La Voyageuse », spectacle qu’elle a écrit et présenté en avant-première sur la scène de Rieupeyroux en mars 2018, a donné lieu à son premier texte édité aux éditions L’Harmattan en 2019. Sa double culture franco-argentine l’a rendue sensible aux questions de la différence, des diversités et mixités, et le théâtre est pour elle le lieu de la recherche de communication. Inspirée par l’apport croisé d’autres arts, elle intervient auprès de tous types de structures défendant le droit à la culture pour tous, principalement en France, parfois en Argentine. mezcla.lamezcla@gmail.com Tél. 06 87 54 09 68.
 

Hélène Lecarme
Voir les commentaires
Réagir