Football : Rodez veut terminer en beauté au Stadium face à Lens

Abonnés
  • Joris Chougrani et le Raf vont se mesurer à l’un des principaux favoris à la montée en Ligue 1.
    Joris Chougrani et le Raf vont se mesurer à l’un des principaux favoris à la montée en Ligue 1. Jean-Louis Bories
Publié le

Avant de retrouver le stade Paul-Lignon, les Ruthénois jouent lundi 11 novembre (20 h 45) leur septième et dernier match de la saison à Toulouse. Ils vont quitter le Stadium après une rencontre prestigieuse, face à Lens, l’ogre du championnat. 
 

Encore un dernier et on rentre à la maison. Le Rodez Aveyron football s’apprête à mettre fin à son exil toulousain, ce lundi soir, avec la réception de Lens. Son prochain match à domicile devrait vraiment en être un, face au Havre le 29 novembre, sous réserve que le stade Paul-Lignon nouvelle formule reçoive les homologations de la préfecture et de la Ligue de football professionnel, attendues autour du 22 novembre.

Mais avant de penser aux retrouvailles avec l’enceinte de la rue Vieussens, six mois après la dernière affiche, la priorité du moment est de réussir la der des ders au Stadium. "Il faut profiter de la chance que l’on a de jouer dans un stade de ce standing", a souligné Laurent Peyrelade, l’entraîneur de Rodez.

Le baisser de rideau ne s’annonce pas simple, puisque les Ruthénois sont opposés à ce qui se fait probablement de mieux en Ligue 2. Face à eux se dresse en effet le Racing club de Lens, plus gros budget du championnat, leader avant le début du week-end et "meilleur effectif" de la division, selon Laurent Peyrelade.

De quoi donner mal à la tête aux supporters aveyronnais, d’autant que leurs protégés ne sont pas vraiment en réussite face aux gros bras. Battus par Lorient (2-1), Sochaux (2-0), Guingamp (4-1) et dernièrement Ajaccio (1-0), parviendront-ils à trouver la recette pour accrocher un cador ? Il faut s’attendre à ce que Pierre Ruffaut and co suivent l’idée habituelle, à savoir bien défendre collectivement pour mieux piquer en contre.

Le côté droit de retour

"Nous devons être plus en réussite, mais aussi que notre gardien fasse les arrêts qu’il faut, prolonge l’entraîneur. Et surtout ne pas commettre de grosses erreurs, comme contre Ajaccio", alors que ce soir-là, la prestation de sa formation était intéressante.

Il faudra tout cela, et peut-être un peu plus même, pour renverser la formation artésienne, qui reste sur huit matches sans défaite en championnat. Avec les retours de Valentin Henry et Aurélien Tertereau, absents en Corse, Laurent Peyrelade pourra s’appuyer sur son côté droit habituel. "Les entraînements de la semaine se sont bien passés, a-t-il assuré. Physiquement, on sera là." Suffisamment pour assurer le bouquet final ?

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

219 €

Appartement de type 1 avec coin cuisine équipée Centre-ville et proche cath[...]

75500 €

Au Centre historique de RODEZ, à quelques mètres de la place du bourg, un l[...]

270 €

Appartement de type studio, d'une surface de 22 m2, composé : - Une entrée,[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?