Culture et Loisirs

Bassin decazevillois : un nouveau prix pour le dernier roman d'Olivier Norek

Abonnés
  • Olivier Norek entouré de l’actrice d’Engrenages Caroline Proust, du commandant de la PJ de Toulouse Pascal Passamonti, et Laurence Katzenmayer, adjointe.
    Olivier Norek entouré de l’actrice d’Engrenages Caroline Proust, du commandant de la PJ de Toulouse Pascal Passamonti, et Laurence Katzenmayer, adjointe. Repro PJ / Repro PJ
Publié le / Modifié le S'abonner
Auteur et flic aux attaches aubinoises, Olivier Norek poursuit sa trajectoire ascendante, avec de nombreux prix au fil des publications de ses romans : "Code 93", "Territoires", "Surtensions", "Entre-Deux mondes" et "Surface".

Sorti au mois d’avril, "Surface" (publié chez Michel Lafon, 426 pages, 19,95 €), dont l’intrigue se déroule dans le Bassin Decazevillois vient de décrocher son quatrième prix majeur : après les Prix Babelio, Prix Maisons de la Presse et Prix Relay des lecteurs ; le Prix de l’Embouchure vient d’être remis dernièrement à Olivier Norek lors d’une cérémonie à la mairie de Toulouse, par la comédienne Caroline Proust (la capitaine Laure Berthaud dans la série Engrenages sur Canal +) et Pascal Passamonti (commandant à la PJ de Toulouse).

Ce prix a une saveur particulière pour vous…

La boucle est bouclée : je suis Toulousain, le prix est décerné à Toulouse par la ville de Toulouse, je suis flic, c’est un prix décerné par des flics, qui m’a été remis par Caroline Proust de la série Engrenages. Ce qui est incroyable c’est que lorsqu’Engrenages est arrivé, j’avais cinq ans de Flic. Puis j’ai vécu ma carrière de policier au fil des saisons d’Engrenage : d’abord gardien de la Paix de la saison 1 à la saison 2, en PJ à la saison 3, en école de lieutenant à la saison 4, à la saison 5 je prenais mon premier groupe en tant qu’officier. À la saison 6 j’avais déjà sorti un livre et on m’a demandé de venir l’écrire. C’est fou que ma vie de policier et d’auteur suive les enquêtes du capitaine Berthaud dans Engrenages. Et puis Toulouse : je suis Toulousain, fils de Toulousain, petit-fils de Toulousain, c’est quelque chose qui compte pour moi. Mon grand père maternel faisait du violon au théâtre du Capitole avec le père de Claude Nougaro ; mon arrière-grand-père était chauffeur du maire de Toulouse. On a une grande histoire avec cette ville, et moi une grande histoire avec la police, la littérature et Engrenages. Je suis vraiment heureux.

Quelle trajectoire pour surface et son adaptation à l’écran ?

On approche les 100 000 exemplaires. C’est ma plus grosse vente. Cela me catapulte parmi les trois à cinq plus gros vendeurs de polars en France.

Surface sera décliné en 6 épisodes. On est entré en écriture pour Canal +. La société de production est Quad. Cela va prendre encore pas mal de temps mais on avance.

On réfléchit à qui pourrait incarner la capitaine Noémie Chastain cette héroïne défigurée du profil droit. C’est un rôle magnifique pour une femme. On essaye de trouver la meilleure actrice qui pourrait jouer cette femme défigurée. On a déjà reçu beaucoup d’appels car c’est un rôle qui fait sortir l’actrice de sa seule féminité et lui rend toutes ses lettres de noblesse d’actrice ; actrice non pas par sa beauté mais par ce qu’elle va donner avec ses tripes, c’est passionnant pour une femme.

Beaucoup d’actrices sont intéressées.

Avez-vous le temps de penser à votre prochain roman ?

Je suis en phase d’enquête pour mon prochain roman qui, cette fois, ne sera pas un polar mais un thriller d’une portée mondiale. Et j’ai encore une autre idée de roman.

D’autres dédicaces ?

Après la Foire de Brive, c’est Vienne puis le Salon du Polar de Paris. Auparavant, j’avais fait la première édition du Salon du Polar "Iris Noir", avec 46 auteurs de polars réunis à Bruxelles, en Belgique.

Comment se poursuit l’aventure internationale ?

Après Code 93 qui était sorti à Pragues, cette semaine est sorti "Territoires" à Pragues.

Je suis traduit actuellement en huit langues, et publié dans une quinzaine de pays (Espagne, Argentine, Russie, Allemagne, Pragues, Italie, Belgique, Canada, la Slovénie, Suède). L’Angleterre devrait arriver en début d’année prochaine en commençant par Code 93.

Quid de l’adaptation en épisode de Code 93, Territoires et Surtensions ?

Il y a deux mois, une société de production a pris une option pour acheter la trilogie en entier afin d’en faire une série sur trois saisons. Cela prend beaucoup de temps.

J’ai aussi écrit le scénario original d’un thriller sur le kidnapping d’un enfant : "L’Ami qui n’existe pas". Le film sera tourné en février.

Bientôt de retour en Aveyron ?

Oui, pour Noël, en famille.

Propos recueillis par BHSP
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

128400 €

Decazeville : Ensemble de deux immeubles à rénover comprenant : - Au rez-de[...]

60500 €

A VENDRE DECAZEVILLE-Proche Lycée,Hôpital ,belle bâtisse d'environ 180 m2 h[...]

80000 €

A VENDRE, Maison de ville avec local commercial (40m2) en rez de chaussé [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir