Rallye Routier

Moto : tout va très vite pour Mathias Courtaud

Abonnés
  • Mathias Courtaud en action lors d’une manche du championnat.
    Mathias Courtaud en action lors d’une manche du championnat. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
À 20 ans, le jeune habitant du Vallon a décroché le titre de champion de France R3 des rallyes routiers moto à l’issue de sa première saison complète dans la discipline.

J’ai commencé la moto très jeune, je devais avoir 4 ans et demi. Ce sont mes parents qui m’ont donné la passion de ce sport car ce sont eux aussi des passionnés. » Thierry, le papa de Mathias, a d’ailleurs fait un peu de compétition en rallye routier mais également de la montée impossible.
Autant dire que la moto est une passion bien ancrée au sein de la famille Courtaud. « J’ai fait un peu de cross jusqu’à l’âge de 13 ans, et ensuite de la route. C’est papa qui m’a fait découvrir le rallye routier et j’ai tout de suite accroché, explique le néo-champion de France de la spécialité en catégorie R3. Ce qui l’attire dans cette discipline, c’est « la possibilité de s’exprimer pleinement au guidon de sa machine de tous les jours sur des portions de route fermée et dans des conditions de sécurité optimales. »
Après une première saison incomplète, le Ruthénois de naissance se lance à fond en 2019 avec l’intention de faire un résultat. Dès la première épreuve de la saison dans les Cévennes, il accroche une 23e place au général et la première de la catégorie R3 et du trophée espoir. Toujours sur le podium lors des courses suivantes, avec une victoire à la maison lors du rallye du Dourdou, Mathias Courtaud fera la course en tête toute la saison pour finir champion de France R3 au guidon de sa Honda CB 500.

Perspectives

« En plus de l’emporter dans la catégorie, je termine 21e du classement général final ». Sa meilleure performance de la saison, c’est à Villecomtal qu’il l’obtient. En plus de l’emporter dans sa catégorie pour la deuxième fois de la saison, il y signe une très belle 14e place au classement général. « C’est toujours motivant de courir à la maison (il habite Pruines, à quelques hectomètres du parcours, NDLR) et je suis vraiment content de ce résultat. »
Motivé par ces résultats, le pilote aveyronnais envisage de changer de catégorie. Mais il faudra d’abord trouver un budget pour acheter une moto plus puissante, vraisemblablement en 2021. « Avec le permis A2, la puissance de la moto est bridée et je dois attendre juin 2020 pour bénéficier du permis complet. »
En effet, pour passer le permis A2, il faut avoir 18 ans révolu et pendant les deux ans suivant l’obtention du permis, la puissance de la moto est limitée à 34 CV. Quand on sait que la Honda CB 500 qu’il pilote peut développer jusqu’à 58 CV suivant son année d’origine, on comprend que courir avec une moto plus puissante n’apporte pour le moment aucun intérêt supplémentaire puisqu’elle serait bridée au même niveau. L’année 2020 pourrait donc servir à continuer d’acquérir de l’expérience. Mais l’Aveyronnais conserve de l’ambition. « Même s’il est difficile de se projeter dans quatre ou cinq ans car on ne sait jamais, j’aimerais bien continuer à progresser pour arriver jusqu’à l’élite ». Tout est permis.

Rallye routier, mode d’emploi

Le rallye routier moto ressemble au rallye automobile. Chaque épreuve se compose de plusieurs spéciales chronométrées et de secteurs de liaison. On peut le pratiquer avec sa moto de tous les jours pourvu qu’elle soit conforme au Code de la route. Il existe de nombreuses catégories en fonction de la cylindrée. Cette saison, le championnat de France était composé de six épreuves dont le rallye du Dourdou, du côté de Villecomtal.
 

Serge Carrière
Voir les commentaires
L'immobilier à Marcillac-Vallon

410 €

LOCATION APPARTEMENT MARCILLAC-VALLON 20 MN RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Agr[...]

457 €

LOCATION APPARTEMENT MARCILLAC SANS FRAIS D AGENCE Entrée, séjour, cuisine,[...]

45650 €

Située dans le bourg de Marcillac, à proximité immédiate de toutes les comm[...]

Toutes les annonces immobilières de Marcillac-Vallon
Réagir