Projet Solena : Adeba appelle à manifester ce samedi à Aubin

  • Les opposants au projet Solena sont déterminés.
    Les opposants au projet Solena sont déterminés. BHSP / / BHSP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

L’association lance un appel au rassemblement qui aura lieu ce samedi 16 novembre, à 10 heures place Jean-Jaurès à Aubin "contre le projet Soléna et ses conséquences négatives."

L’enquête publique sur le projet Solena (création d’un centre de traitement et d’enfouissement de déchets) à Viviez s’achève le 19 novembre à 7 heures. Auparavant, les opposants au projet, notamment l’association Adeba se mobilisent pour faire valoir leurs arguments. Le 25 octobre dernier, la réunion publique organisée par l’Adeba a rassemblé une centaine de personnes "Nous avons donné des informations sur le dossier d’enquête et le déroulement de l’enquête publique. Il y avait un fort mécontentement des personnes présentes concernant ce projet et la manière dont il a été soutenu par les élus locaux et par l’état", indiquent Alain et Nadine Mrozek, Michel Delbos et Jean-Louis Calmettes, membres du bureau de l’Adéba.

L’association lance un appel au rassemblement qui aura lieu ce samedi 16 novembre, à 10 heures place Jean-Jaurès à Aubin "contre le projet Soléna et ses conséquences négatives. Ce jour-là aura lieu une permanence de la commission d’enquête à Aubin. Nous appelons tous ceux qui considèrent que ce projet est néfaste pour leur santé, leurs biens et l’avenir de notre territoire à se mobiliser à Aubin. Après le rassemblement du matin et si la météo le permet, une randonnée se déroulera l’après-midi autour de l’Igue du Mas".

L’Adéba invite par ailleurs les habitants du Bassin à déposer une contribution sur le registre numérique de l’enquête pour montrer leur mécontentement.

" Vous pouvez aussi rencontrer la commission d’enquête le 16 novembre au matin à Aubin, ou le 18 novembre le matin aux mairies de Viviez et Aubin, et l’après-midi dans les locaux de Decazeville Communauté à Decazeville" précisent les membres du bureau de l’Adéba et de poursuivre : " Nous constatons une vague de soutiens au projet Solena émanant d’habitants du Ruthénois et du Millavois, bien contents que ce projet ait finalement atterri à Viviez ".

L’Adéba déplore "l’acharnement des élus du Bassin pour faire enlever par les agents municipaux les affiches diverses contre Solena, et uniquement ces affiches et installations qui ne visent en fait qu’à informer et sensibiliser la population sur un sujet aussi impactant pour l’avenir de notre territoire".

Points juridiques

L’association relaie par ailleurs les inquiétudes des habitants du Crouzet et de Cérons concernant l’éventuelle création d’une "zone tampon" de stockage, et ses nuisances. L’association a aussi relevé dans le dossier des points qui donneront sans doute lieu à des arguments juridiques lors des probables suites judiciaires à venir devant le tribunal administratif, dans le cas d’un arrêté préfectoral favorable au projet Soléna :

"Il ne peut pas y avoir de centre de traitement et d’enfouissement de déchets près d’un site Seveso ; Viviez est mystérieusement passé de zone rouge à zone blanche dans l’étude du Sydom ; le BRGM - organisme d’Etat - dit qu’il existe une faille géologique sur le site mais l’étude du cabinet rémunéré par Solena dit qu’il n’y en a pas. Sur un projet similaire, la dévalorisation des biens et les nuisances ont été reconnues en 2014 par le tribunal de Douai qui a condamné Séché à indemniser. Qui peut vraiment penser qu’il n’y aurait pas d’impact ici ?".

BHSP
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

76400 €

Secteur Decazeville, centre ville - immeuble comprenant un local commercial[...]

44000 €

VENDS TERRAIN A DECAZEVILLE D'UNE SUPERFICIE D ENVIRON 2300M2 VUE DÉGAGÉE A[...]

48500 €

DECAZEVILLE - Lot de 2 Immeubles à Rénover sur un terrain de 962 m² environ[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir