Sociéte

A Onet-le-Château et Rodez : des rendez-vous pour un autre "Regards sur l’exil"

  • Un collectif toujours mobilisé.
    Un collectif toujours mobilisé. Reproduction Centre Presse / Reproduction Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner
Le 16 novembre au Krill à Onet-le-Château et le 24 novembre au Club à Rodez, le Collectif propose un 7e festival, destiné à provoquer débats et réflexion, autour de différents spectacles.

Quelques heures avant que deux camps de migrants ne soient évacués à Paris, le collectif ruthénois "Regards sur l’exil" présentait son nouveau festival qui aura lieu les 16 et 24 novembre. Qui sont ces migrants ? Quel a été leur parcours. Combien sont-ils ? Quels droits ont-ils ? Où n’ont-ils pas ? Quel regard porte-t-on sur cet exil ?

C’est pour tenter de répondre à ces questions, en tout cas susciter le débat et la réflexion, que ce collectif d’une dizaine de personnes œuvre depuis sept ans à l’organisation du festival.

Que ses représentants, surtout des femmes, vont dans les lycées pour échanger sur le sujet. Provoquer le débat. "Parfois tendu, mais c’est constructif" se réjouit-on au sein du Collectif.

Pour inviter le grand public à se livrer à la réflexion également, et pour tenter également de toucher un public d’ores et déjà acquis à la cause, "Regards sur l’exil" propose deux soirées.

Samedi 16 novembre, avec une soirée au Krill. Soirée qui débutera par un jeu de rôle intitulé "Parcours de migrants", accessible aussi bien aux enfants qu’aux adultes, et un spectacle écrit spécialement pour le festival, intitulé "Ils migrent au Krill et vous envahissent". Le collectif a en effet donné carte blanche à deux artistes parisiens, Carla Bianchi (Migrando) et Tristan Lucas (présent à Rire Onet en avril dernier).

Puis, le 24 novembre, au Club, c’est un spectacle pour les enfants (Passe partout), joué deux fois (15 heures et 17 heures) et la projection du film documentaire "L’Europe au pied des murs" qui sera proposé.

Et à chacune de ces rencontres, c’est bien évidemment le débat qui sera suscité autour de l’exil. "Une manière aussi de faire tomber les a priori sur cette notion d’exil. Les gens semblent ne pas parvenir à se détacher de la crise des migrants vécue en Europe en 2015. Or, les chiffres démontrent une baisse de l’immigration", souligne le collectif.

Les bénéfices récoltés permettront de soutenir le collectif pour les réfugiés de Rodez, le festival se déroulant en partenariat avec Amnesty International et La Cimade.

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

672 €

RODEZ : Superbe appartement de type 3 dans une résidence neuve aux normes R[...]

611 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Charmant 4 pièces en coeur [...]

471 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 3 Pièces en coeur de ville [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir