Social

Les agents des finances publiques veulent le retrait de la réorganisation territoriale

  • Les trois délégués syndicaux aux côtés des agents manifestant jeudi matin à Rodez.
    Les trois délégués syndicaux aux côtés des agents manifestant jeudi matin à Rodez. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
A l’appel de l’intersyndicale, un rassemblement syndical avait lieu jeudi matin à Rodez pour dénoncer les effets d’une réforme modifiant la présence territoriale des services des finances publiques.

Une trentaine d’agents des finances publiques de l’Aveyron ont manifesté hier matin, devant les bureaux de leur direction départementale, place d’Armes à Rodez pour "dénoncer la fermeture des trésoreries et la refonte territoriale de l’accueil et des services aux usagers, dictées par le plan Darmanin". Un rassemblement lancé à l’appel de l’intersyndicale CGT-FO-Solidaires, avec l’appui de la CFDT. "4 500 pétitions lancées auprès des usagers ont été collectées en trois semaines et des élus ont rédigé des motions s’opposant au recul du service public, car des secteurs entiers, en zone rurale en particulier, sont abandonnés", lancent Richard Pons (CGT), Damien Ichard (FO) et Hélène Denoit-Frey (Solidaires). Les syndicats dénoncent les effets d’une réforme qui "réduirait de 26 implantations constituant le maillage actuel, à seulement 6 dans l’avenir, pénalisant lourdement les usagers et le travail des agents. Ce retrait de l’état de vastes zones du territoire est catastrophique, les contribuables devront se déplacer bien plus loin désormais, pour rencontrer nos services… La reventilation de l’accueil vers les maisons de service public, sans agent des finances n’est pas acceptable…". La direction des finances publiques a pourtant lancé des réunions de concertation, "mais elles se sont soldées par des monologues, poursuivent les syndicats. Nous demandons le retrait de cette organisation, tout simplement".

De son côté, la direction, qui s’est vue remettre ce jeudi les 4 500 pétitions, assure que "la concertation a bien eu lieu, auprès de tous les présidents d’intercommunalités, des parlementaires, du conseil départemental, des associations de maires, assure Philippe Boyer, adjoint au directeur départemental des finances publiques. Des aménagements ont déjà été actés, et il y en aura d’autres car la concertation continue. Et d’autres réunions internes sont programmées".

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

33500 €

Terrain constructible et viabilisé de 1527 m² aux portes de Rignac au lieu-[...]

232 €

Situé à proximité des commerces et du Lycée Laroque, studio semi meublé com[...]

700 €

Située à 10kms de Saint-Côme d'Olt dans un hameau au calme, grande maison d[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir