Sociéte

Solidarité : "Allô, ça roule en Ségala" de mieux en mieux

  • La réunion s’est tenueà Carcenac-Peyralès.
    La réunion s’est tenueà Carcenac-Peyralès. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner

Le service de transport solidaire, initié par le Secours catholique, trace sa route.

Lancé au mois d’avril, le service "Allô, ça roule en Ségala" trace sa route et devient, peu à peu, et à la fois, incontournable et indispensable pour les utilisateurs des sept communes concernées : Boussac, Manhac, Colombiès, Gramond, Moyrazès, Camboulazet et Baraqueville.

Ce service de transport solidaire, commencé par l’équipe du Secours catholique, a ainsi trouvé un écho favorable auprès de la population, mais également des partenaires.

C’est pour cela que, récemment, à la salle des fêtes de Carcenac-Peyralès, Séréna Gaffier, animatrice salariée du Secours catholique, et Jean-Luc Albinet, coordinateur et chauffeur au sein du service, ont souhaité dresser un premier bilan de cette action. Conseillers départementaux, élus des communes, travailleurs sociaux du Département et du Pays Ségali, et chauffeurs ont dit le plus grand bien qu’ils pensaient tous de ce "lien social" et de cette "relation de confiance" qui existe entre les bénéficiaires et les chauffeurs.

Ces derniers, bénévoles bien entendu, sont au nombre d’une vingtaine. Ils se mettent à disposition des habitants ayant des rendez-vous importants, et sans aucun moyen de transport, telles que des démarches administratives, des visites médicales, des recherches d’emploi…, tout cela à raison de deux jours par semaine (mardi et jeudi). "Notre service est complémentaire avec tout ce qui se fait, ont expliqué Séréna Gaffier et Jean-Luc Albinet. Nous avons le souci d’ailleurs de ne pas être en concurrence avec l’ADMR. Nous nous adaptons aux contraintes des demandeurs mais notre service n’est basé que sur les transports. Nous ne sommes pas là pour faire les courses ou nous promener avec les gens. Ce qui n’empêche pas les liens sociaux durant les trajets."

À ce jour, plus de 4 000 kilomètres ont été parcourus afin d’aider une centaine de personnes. Et, la réflexion est posée afin d’élargir le territoire, sous peine de trouver de nouveaux chauffeurs bénévoles et des partenaires.

Les Restos du coeur à Naucelle

Le bureau des Restos du cœur, à Baraqueville, a fermé ses portes. Les bénéficiaires du secteur devront, du coup, se rendre à Naucelle afin de récupérer leurs colis, durant la campagne hivernale, de novembre à mars. Quelques anciens bénévoles des Restos, aujourd’hui chauffeurs d’"Allô, ça roule…", ont décidé de les transporter le vendredi à Naucelle, jour de remise des colis.

Paulo Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Baraqueville

249000 €

Maison récente au calme, très lumineuse sur un terrain arboré, elle est trè[...]

175000 €

Appartement T4 - Résidence LES TERRASSES DU LAC - BARAQUEVILLE Dans une Rés[...]

320000 €

Baraqueville, au coeur du Segala, Maison d'habitation de 160m² habitables, [...]

Toutes les annonces immobilières de Baraqueville
Réagir