Gastronomie

Avec la famille Alexandre, tourne le Moulin de Sainte-Eulalie-d'Olt

Abonnés
  • Félicienne s’est distinguéela première derrièreles fourneaux, avant de passerla main à Vincent, puis à Laurent et certainement à Simon.
    Félicienne s’est distinguéela première derrièreles fourneaux, avant de passerla main à Vincent, puis à Laurent et certainement à Simon. Repro CP / / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner
À Sainte-Eulalie-d’Olt, commune classée parmi les plus "Beaux villages de France", la cuisine gastronomique est une affaire de famille, celle des Alexandre. Le chef Laurent, 3e génération, donne ainsi le tournis aux clients de son Moulin, en attendant Simon, son fils, convié, dans quelques années, à perpétuer la tradition.

Le moulin à roue verticale – unique en Aveyron – ne tourne plus pour le plus grand plaisir des quelque 400 âmes de la commune (classée parmi les plus "Beaux villages de France") et des touristes de passage. Elle aurait besoin d’une restauration que les propriétaires ont coché parmi leurs nombreuses priorités, même si la somme reste conséquente, pas moins de 30 000 €.

Ces mêmes propriétaires, installés à un jet d’eau de là, doivent également penser à faire "tourner" leur "moulin", celui d’Alexandre (du nom de la famille), au quotidien. Car, si Sainte-Eulalie-d’Olt est (re) connue pour sa bâtisse construite en 1676 au-dessus de la Serre, ses toits en lauze, ses galets du Lot et son colombage en bois, elle l’est également pour son hôtel-restaurant, le bien nommé Moulin d’Alexandre, qui perpétue la tradition gastronomique familiale.

Un métier, une passion

Félicienne et Augustin ont donc été les premiers à utiliser les fourneaux avant de passer les ustensiles et les recettes aux enfants, Vincent et Évelyne. Ces derniers, installés à Paris où ils travaillaient dans la restauration, sont "redescendus" lorsque la retraite de leurs parents a sonné, en 1981. "La décision a été prise très rapidement. Il n’était pas question de laisser l’établissement dans d’autres mains", explique Laurent, 3e génération des Alexandre, seul aux commandes, avec son épouse Christel, depuis 2008. "J’ai grandi dans une cuisine. Je suis attaché à ce métier qui est pour moi une véritable passion. Et j’ai le village chevillé au corps." Il ne le quittera pas d’ailleurs, si ce n’est pour décrocher deux CAP (cuisinier et pâtissier) à la Chambre de métiers, à Rodez.

Laurent Alexandre mitonne le terroir comme le faisaient, avant lui, sa grand-mère et son père. "J’ai quelques recettes familiales que j’agrémente à ma façon. Il est important de donner du plaisir aux clients." Choux farcis, tripous "fait maison", tête de veau, confits, entre autres, les papilles ont de quoi saliver. Il n’en oublie pas, pour autant, les poissons de rivière (truite, sandre…), les viandes aveyronnaises et quelques produits bio trouvés au marché voisin de Saint-Geniez-d’Olt. Sans oublier les desserts, là également, "fait maison" comme le fondant aux châtaignes, de saison, la tarte tatin…

La tradition familiale perpétuée…

Tout cela préparé à quatre mains car le chef peut désormais s’appuyer sur son fils Simon, 19 ans, fin prêt à devenir la 4e génération des Alexandre. "Ce ne sera pas pour tout de suite !, lâche son père. Après un BTS à Saint-Chély-d’Apcher, et quelques stages à Belcastel, à Espalion et à Laguiole, il a des envies d’ailleurs. Et il a bien raison ! Mais, il nous a conseillé de revoir un peu la décoration de la salle qui compte environ 55 couverts, de la rendre plus moderne. C’est bon signe. De toute façon, j’ai encore quelques fourmis dans les mains et je ne vais pas rendre mon tablier de si tôt. " Laurent Alexandre ne se départit pas de sa bonne humeur, si ce n’est pour asséner une vérité entendue (trop) souvent chez d’autres restaurateurs. "Nous avons des difficultés pour trouver du personnel, et c’est encore plus criant durant l’été."

En attendant, la famille Alexandre reste viscéralement attachée à ses moulins, histoire de mettre l’eau à la bouche…

Le restaurant est ouvert tous les midis, sauf le samedi. Contact au 05 65 47 45 85.

Paulo Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Sainte-Eulalie-D'olt

255000 €

Située à un quart d'heure de Decazeville et de Maurs, cette magnifique mai[...]

Toutes les annonces immobilières de Sainte-Eulalie-D'olt
Réagir