Environnement

L’écrevisse à taches rouges entre en Europe par l’Aveyron

Abonnés
  • En septembre, un pêcheura capturé une trentaine deces écrevisses classées comme  « à caractère envahissant ».
    En septembre, un pêcheura capturé une trentaine deces écrevisses classées comme « à caractère envahissant ». Repro CP / / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
L’espèce, cataloguée comme envahissante, est déjà connue des scientifiques. C’est cependant la première fois qu’elle est observée en milieu naturel, et ce à l’échelle du continent européen. Dans le secteur du bassin-versant de la Briane, au mois de septembre, une trentaine de spécimens de la faxionius rusticus, ou écrevisse à taches rouges, ont été capturés par un pêcheur aveyronnais. Cette découverte mobilise ardemment fédération de pêche, ONCSF et syndicat de rivière, qui travaillent ensemble à son éradication rapide.

Elle mesure une dizaine de centimètres, est originaire d’Ohio et classée comme "espèce à caractère envahissant", y compris dans son pays d’origine. Et depuis le mois de septembre, c’est officiel : l’écrevisse à taches rouges est présente dans les cours d’eau européens. "C’est une nouvelle espèce à l’échelle du continent, souligne Jean Couderc, président de la Fédération de pêche de l’Aveyron. Et comme les autres écrevisses américaines présentes dans le département (écrevisses américaines, de Louisiane ou signal), l’écrevisse à taches rouges, ou faxionus rusticus, est porteuse saine de la peste de l’écrevisse".

"Cette espèce peut décimer des populations entières"

Cette découverte est une très mauvaise nouvelle pour les spécialistes des milieux aquatiques.

La peste de l’écrevisse, si elle n’impacte pas les espèces américaines, a en revanche des répercussions sur l’écrevisse à pattes blanches, interdite à la pêche et bénéficiant d’une protection de son cadre de vie. "Cette espèce peut décimer des populations entières", affirme, inquiet, le président de la fédération de pêche.

C’est un pêcheur aveyronnais qui a découvert puis capturé les premiers spécimens (une trentaine), au mois de septembre dans le secteur du bassin-versant de la Briane. Remplissant à merveille son rôle de sentinelle des rivières, l’homme apporte sa trouvaille à la fédération de pêche, qui alerte immédiatement l’Agence française pour la biodiversité en la personne de Thierry Andrieu, inspecteur de l’environnement. Verdict : il s’agit bien d’une "espèce anormale, non présente sur le département".

"L’objectif : une tentative d’éradication de l’espèce"

"Depuis, nous travaillons pour évaluer l’étendue de la population. Il y a 2,4 km sur lesquels on peut affirmer que l’espèce est présente", explique Thierry Andrieu. Une vingtaine de personnes se mobilisent rapidement pour mener des travaux de pêche (y compris nocturne ou électrique) et de prospection. "Un travail considérable, l’occasion de détruire les individus capturés", déclare Jean Couderc, qui se réjouit aussi du fait que "pour le moment, aucune reproduction n’a été observée".

"L’objectif, c’est une tentative d’éradication de l’espèce, et on espère bien y arriver", reprend le président de la fédération, alors qu’un comité technique réunissant tous les protagonistes, va se mettre en place sous peu.

Reste l’éternelle question, qui s’applique aux espèces d’écrevisse américaines présentes depuis les années 70 ou à la jussie, plante invasive : comment l’écrevisse à taches rouges est-elle arrivée dans nos cours d’eau ? "Elle n’est pas arrivée là toute seule", affirme Jean Couderc.

Si les premiers spécimens européens ont été observés dans le département, cela ne signifie pas qu’elle n’est pas présente ailleurs, en France ou dans le reste de l’Europe, mais simplement que personne, pour le moment, n’en a observé ou capturé.

Une première pour le département… "mais une première dont on se serait bien passé", conclut Jean Couderc.

Xavier Buisson
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

67000 €

VORS Commune de BARAQUEVILLE Secteur résidentiel, belle parcelle de terrain[...]

232 €

Situé à proximité des commerces et du Lycée Laroque, studio semi meublé com[...]

35 €

UNE PLACE DE PARKING EXTERIEURE[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir