Fédérale 2

Rugby : LSA voyage toujours aussi mal

Abonnés
  • Un joueur de LSA pris dans l’étau : une situation qui se répète en déplacement cette saison.
    Un joueur de LSA pris dans l’étau : une situation qui se répète en déplacement cette saison. Archive J.-L.B. / / Archive J.-L.B.
Publié le / Modifié le S'abonner
Malgré la volonté affichée de ne pas sombrer à l’extérieur, LSA a, pour la quatrième fois de la saison, encaissé plus de quarante points, dimanche, à Layrac.

Avec, de l’aveu même de Richard Pioch, l’un des tacticiens ségalis, un match déjà plié au bout de quatre minutes, force est de constater que LSA voyage toujours aussi mal, lui qui a encaissé une nouvelle défaite, dimanche, à Layrac, la sixième en huit rencontres.

"Nous sommes trop naïfs, pointe du doigt Pioch. Alors que sur le coup d’envoi, nous construisons une belle action, nous perdons le ballon par manque de soutien, alors que nous étions en position de conclure, et encaissons dans la foulée un essai transformé, puis une pénalité. À 10-0 au bout de quatre minutes de jeu à l’extérieur, le match était déjà quasiment joué." Et l’intéressé d’enchaîner : "L’équipe n’arrive pas à afficher le même visage en déplacement qu’à la maison. Malgré une certaine résistance, elle commet trop de fautes. Je suis confiant dans les possibilités du groupe lorsqu’il évolue à domicile mais à l’extérieur, la situation devient problématique."

Face à une formation de Layrac complète mais qui n’a pas le niveau de Valence-d’Agen, qu’ils avaient tenu en échec le week-end précédent, à domicile (23-23), les Ségalis ont souvent pointé aux abonnés absents, malgré quelques (trop rares) velléités offensives. Et alors que se profile, dimanche, la réception de Saint-Sulpice, sur le terrain "maudit" de La Primaube (l’équipe n’y a jamais gagné), les questions commencent à poindre. "Je ne me fais pas de souci, je sais que les gars vont répondre présent", coupe immédiatement Pioch. Toujours est-il qu’à trois rencontres du terme de la phase aller, les Aveyronnais n’ont pas de joker et doivent impérativement s’imposer à la maison face aux Tarnais puis contre le FCTT, juste avant la trêve. Une dernière rencontre en 2019 qui fera suite à un déplacement chez l’actuel dernier, Castelnaudary, où la victoire sera également impérative s’ils veulent passer la coupure hivernale au chaud et, plus largement, garder l’espoir de se maintenir en fin de saison. En effet, même s’ils sont toujours dixièmes et premiers non relégables, Regourd et ses partenaires bénéficient pour le moment des mauvais résultats de Cahors et Castelnaudary ; mais jusqu’à quand ? La question se pose d’autant plus que les Cadurciens, qui, jusqu’à présent, ne se sont imposés qu’une fois, face à… LSA, et comptent un match de moins, reçoivent Castelnaudary et pourraient profiter d’un faux pas des Aveyronnais pour leur subtiliser la dixième place.

serge carrière
Voir les commentaires
L'immobilier à Luc-La-Primaube

92250 €

VOUS RECHERCHEZ OU SOUHAITEZ VENDRE CE TYPE DE BIEN ? APPELEZ-NOUS AU  IMMO[...]

293000 €

Dans un village paisible, au calme et sans vis à vis, corps de ferme compos[...]

199900 €

Maison 4 pièces récente avec terrain plat située à Luc. La pièce à vivre e[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir