Santé

Contraception définitive : la ligature des trompes en pratique

  • Contraception définitive : la ligature des trompes en pratique
    Contraception définitive : la ligature des trompes en pratique
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

La ligature des trompes est une intervention chirurgicale à but de contraception définitive féminine. Son mécanisme consiste à empêcher la rencontre des spermatozoïdes et de l’ovule en intervenant sur les trompes de Fallope. Description de l’opération.

L’opération de la ligature des trompes consiste à provoquer une occlusion immédiate des trompes de Fallope. « Soit en les ligaturant et en les sectionnant, soit en les électro-coagulant ou encore en les pinçant avec un anneau ou un « clip » », décrit le ministère de la Santé dans un livret sur la Stérilisation à visée contraceptive.

Le chirurgien peut opter pour la voie cœlioscopique ou pour une petite incision réalisée au dessus du pubis ou au fond du vagin. Il est aussi possible de « profiter » d’une autre intervention (par exemple lors d’une césarienne) pour réaliser l’obturation des trompes.

Elle peut être générale, loco-régionale sous la forme d’une péridurale ou locale. « Le mode d’anesthésie dépend de la technique envisagée, du choix du médecin et de la patiente », précise le ministère.

Rares complications

« Les complications post-opératoires sont rares et généralement bénignes », rassure le ministère. Elles se manifestent généralement sous forme de douleurs abdominales passagères.

Un autre effet indésirable toutefois n’est pas à négliger : la grossesse. Car si « l’échec des techniques de stérilisation féminine est rarissime, lorsqu’il se produit, il peut aboutir à une grossesse extra-utérine, du fait des lésions des trompes ». C’est pourquoi « tout retard de règles doit amener à consulter un médecin ».

Si vous présentez les signes suivants, consultez en urgence :

-Des douleurs abdominales plus ou moins intenses, d’apparition brusque, souvent latéralisées ;

-Des saignements vaginaux, surtout si les dernières règles ont été retardées ou si elles ne sont pas survenues ;

-une fatigue, des vertiges.

A noter : la ligature des trompes n’a pas d’effet sur l’équilibre hormonal, le désir et le plaisir sexuels.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir