Faits divers

Espalion : plusieurs grenades, obus et munitions découverts dans le grenier d'un musée

  • Sur cette photo, une ogive d'obus français de 37mm et une grenade offensive française modèle F1.
    Sur cette photo, une ogive d'obus français de 37mm et une grenade offensive française modèle F1. Gendarmerie nationale / Gendarmerie nationale
  • Les explosifs et munitions ont été découverts dans le grenier du musée des Moeurs et coutumes, place Frontin à Espalion. En haut, des balles allemandes pour fusil Mauser.
    Les explosifs et munitions ont été découverts dans le grenier du musée des Moeurs et coutumes, place Frontin à Espalion. En haut, des balles allemandes pour fusil Mauser. Gendarmerie nationale / Gendarmerie nationale
  • La base demi-sphérique de cette grenade française à fusil (modèle 1912) doit normalement être tournée dans l'autre sens. Elle a été démontée et retournée pour servir de support, pour permettre de la présenter en position verticale, comme objet de décoration. Dessous, on aperçoit un obus français de 37mm.
    La base demi-sphérique de cette grenade française à fusil (modèle 1912) doit normalement être tournée dans l'autre sens. Elle a été démontée et retournée pour servir de support, pour permettre de la présenter en position verticale, comme objet de décoration. Dessous, on aperçoit un obus français de 37mm. Gendarmerie nationale / Gendarmerie nationale
  • Les explosifs et munitions ont été découverts dans le grenier du musée des Moeurs et coutumes, place Frontin à Espalion.
    Les explosifs et munitions ont été découverts dans le grenier du musée des Moeurs et coutumes, place Frontin à Espalion. Gendarmerie nationale / Gendarmerie nationale
Publié le / Modifié le S'abonner
Les gendarmes sont intervenus lundi 18 novembre en fin de matinée au musée des Moeurs et coutumes. Dans le grenier, les caisses renfermant ces explosifs et munitions attendent désormais l'intervention des démineurs. 

Plusieurs obus (datant vraisemblablement de la Première guerre mondiale), deux grenades à main, des munitions de différents calibres sans oublier un engin explosif dont la nature reste pour l'heure indéterminée... C'est une découverte pour le moins surprenante qu'ont faite les employés du musée des Moeurs et coutumes d'Espalion dans le cadre d'un inventaire du fonds du musée, riche de 4 000 à 5 000 pièces. 

Les gendarmes de l'Aveyron ont été contactés lundi 18 novembre à 11h45 pour intervenir dans ce musée situé place Frontin, dans le grenier duquel a été faite la découverte. La préfecture, saisie du dossier, devrait déclencher l'intervention des démineurs dans la journée. Nul ne sait pour l'heure si les explosifs sont toujours en état de fonctionnement ou bien si leurs charges explosives ont été neutralisées.

Selon Vincent Besombes, président du Comité de Rodez du Souvenir français, ces munitions sont des "souvenirs de la Grande guerre rapportés par un Poilu en souvenir du front et des combats". "On en trouve partout en France et même s'il faut toujours être très prudent, ils sont en général inactif car présenté souvent sur la cheminé comme simple souvenir", explique le spécialiste.  

Davantage d'informations à venir dans la journée.
X.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

350000 €

Dans le centre ville d'espalion, bel immeuble en pierre, traversant, compre[...]

89000 €

A 5 minutes à pied du centre ville et dans un quartier calme et agréable, à[...]

135000 €

Bel appartement, rénové, d'une surface d'environ 77 m2 avec 3 chambres. Cav[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir