Santé

Le recours au cannabis serait peu efficace pour réduire la consommation d'opioïdes chez les patients dépendants

  • La crise des opiacés fait rage aux Etats-Unis, avec plus de 50.000 décès par overdoses. Le Canada, qui compte plus de 10.000 morts depuis le milieu des années 2010, est également concerné.
    La crise des opiacés fait rage aux Etats-Unis, avec plus de 50.000 décès par overdoses. Le Canada, qui compte plus de 10.000 morts depuis le milieu des années 2010, est également concerné. BackyardProduction / IStock.com / BackyardProduction / IStock.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Une équipe de chercheurs canadiens a passé plusieurs études en revue afin de déterminer si le cannabis pouvait constituer une porte de sortie pour les patients dépendants aux opioïdes sevrés à la méthadone. Mais les résultats de l'enquête ne montrent pas de preuve solide quant au rôle salvateur du cannabis dans ce cas de figure précis. 

La crise des opiacés fait rage aux Etats-Unis avec, depuis le milieu des années 2010, plus de 50.000 décès par overdose. Le Canada, qui compte plus de 10.000 morts liées à la prise de ces drogues (héroïne, morphine, tramadol, codéine, oxycodone, fentanyl) utilisées illicitement pour soulager les douleurs chroniques est également concerné par ce fléau de santé publique. 

La récente légalisation du cannabis à usage récréatif au Canada ainsi que dans plusieurs états américains laissait supposer une réduction de la consommation d'opiacés au profit du cannabis thérapeutique, reconnu lui aussi pour ses effets antidouleurs.

Mais une méta-analyse récemment publiée dans le Canadian Medical Association Journal et soutenue par The Canadian Institutes of Health Research (l'Institut de recherche en santé du Canada) met en lumière le manque de preuve évidente des bienfaits supposés du cannabis médical pour contrer la crise des opiacés.

Des chercheurs de l'université McMaster (Ontario, Canada) ont passé 23 recherches en revue, dont une méta-analyse comprenant six études avec un nombre total de 3.676 participants portant sur la consommation de cannabis pendant le traitement de sevrage à la méthadone. 

L'équipe a constaté que les personnes qui consomment du cannabis pendant un traitement de sevrage ne consommaient pas moins d'opioïdes. De surcroit, cela ne les rendait pas plus susceptibles de prolonger le traitement jusqu'à la fin, notent les chercheurs. 

"Nous n'avons trouvé aucun consensus parmi les études montrant que la consommation de cannabis est associée à une réduction de la consommation d'opioïdes ou à une plus longue rétention du traitement lorsqu'il est utilisé pendant le traitement de sevrage à la méthadone chez les patients atteints d'un trouble de consommation d'opioïdes", précisent les auteurs de l'étude.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir