Rodez Aveyron Football

Football : Nathanaël Dieng, il était une foi

Abonnés
  • Arrivé de Grenoble en 2018, Nathanaël Dieng découvre la Ligue 2 avec Rodez.
    Arrivé de Grenoble en 2018, Nathanaël Dieng découvre la Ligue 2 avec Rodez. Jean-Louis Bories / Jean-Louis Bories
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
La religion joue un rôle important dans la vie et la carrière du joueur, de plus en plus installé dans la défense ruthénoise.

Sans faire de bruit, Nathanaël Dieng fait son trou dans l’effectif ruthénois. Arrivé de Grenoble en août 2018 avec l’étiquette de joueur polyvalent, il s’est fait sa place dans la défense à trois, à la base du 3-5-2 cher à Laurent Peyrelade.
Après un premier exercice à 21 rencontres en National, qui a convaincu ses dirigeants de transformer son prêt en contrat de deux ans, il a été souvent aligné depuis le début de la saison, avec onze matches disputés toutes compétitions confondues. « Je suis content de mon temps de jeu », apprécie le jeune homme de 22 ans, qui est toutefois un peu moins utilisé depuis début octobre, entre une petite blessure et le retour dans l’effectif d’Amiran Sanaia. « Je sais que je dois progresser, en étant plus régulier. »
« C’est quelqu’un de très apprécié au quotidien, ajoute Gregory Ursule, le manager du Raf. Il a une grosse capacité d’anticipation et une très bonne lecture du jeu, mais peut manquer par moments d’agressivité dans les duels. »

« Ma relation avec Dieu me donne confiance »

Pour passer un cap, il pourra peut-être compter sur un autre élément important : sa foi. Élevé dans une famille de protestants évangélistes, la religion tient en effet une place importante dans sa vie. « Depuis toujours, on m’a inculqué les valeurs de la religion chrétienne », indique-t-il. J’ai rencontré mes potes à l’église. Cela fait partie de moi. »
Nathanaël Dieng a l’habitude de se rendre à la messe dominicale. « J’y vais à chaque fois, sauf si on a un entraînement en même temps, ou si je suis fatigué après un retour tardif de déplacement », assure-t-il.
« J’ai une relation avec Dieu, poursuit le natif de Grenoble. Cela me donne confiance en moi. » Il essaie d’accommoder au mieux les principes qui lui sont chers à son comportement sur le terrain. « Je fais tout pour avoir une attitude exemplaire, indique-t-il. On sait que parfois, dans le football, il peut y avoir de l’intimidation ou des insultes, pour faire sortir un adversaire du match. Je fais en sorte de ne pas rentrer là-dedans. »
Un comportement qui peut paraître atypique. « Quand j’étais au centre de formation, à Saint-Etienne, on me demandait d’être un peu plus vicieux, se souvient-il. J’essaie de faire la part des choses : il ne faut pas être trop gentil, mais je me refuse à dépasser certaines limites. »

Pratique discrète

Contrairement à d’autres footballeurs pratiquants, chrétiens ou musulmans, qui n’hésitent pas à montrer leur culte en public, Nathanaël Dieng préfère ne pas s’afficher. « Que ce soit pour la religion ou le reste, je suis plutôt de nature discrète », assène-t-il. Et ce même si la foi a joué un rôle important dans une période délicate de sa carrière.
« Après mon départ du centre de formation de Saint-Etienne (en 2015, NDLR), je me suis retrouvé sans club, explique-t-il. J’ai pu me confier à Dieu dans ce passage difficile et j’ai lu des passages de la Bible qui disent qu’il ne faut pas abandonner. Cela m’a aidé à m’accrocher. »
Le défenseur d’origine sénégalaise a ensuite su rebondir à Grenoble, où il a participé à la montée du club en National (2017) puis en Ligue 2 (2018). Avant de rejoindre Rodez, pour bénéficier de plus de temps de jeu.
À son plus grand plaisir. « J’aime bien le groupe, c’est rare d’avoir des joueurs aussi soudés, assure-t-il. Le Raf est un club vraiment familial, où il est dur de ne pas se plaire. » Même si en Ligue 2 son club se frotter régulièrement à des adversaires d’un plus gros calibre, il est prêt à tout donner pour réussir l’objectif maintien. Un peu comme David face à Goliath.

Tenté par la sélection sénégalaise

Verra-t-on un jour Nathanaël Dieng porter le maillot du Sénégal ? L’intéressé l’espère, lui qui a des origines sénégalaises par son père. Il l’a récemment évoqué lors d’une interview dans les colonnes du Journal de Dakar. « On m’a posé la question j’y ai répondu. Ce n’est pas un appel du pied, tempère-t-il. D’autant qu’il y a de très grands joueurs dans la sélection, qui évoluent dans des championnats majeurs. » À son poste, c’est notamment le cas de Kalidou Koulibaly, joueur de Naples, ou Salif Sané, défenseur de Schalke 04.
 

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

415 €

RODEZ RESIDENCE MINOS II avec ascenseur, appartement 2 pièces au 1er étage [...]

275600 €

A vendre à Rodez grande maison composée de 2 logements, un  T5 de 150 m2 en[...]

71000 €

Cet appartement lumineux est exposé sud-ouest, il se trouve dans un secteur[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir