District de l’Aveyron : une AG financière sereine

  • Arnaud Delpal a révélé que l’excédent serait réinvesti dans la construction du nouveau siège du district.
    Arnaud Delpal a révélé que l’excédent serait réinvesti dans la construction du nouveau siège du district. J.A.T.
Publié le

L’administration a conclu le dernier exercice comptable, achevé cet été, avec un excédent important.

C’est un exercice 2018-2019 au résultat "exceptionnel" qu’Arnaud Delpal, président du district, a présenté hier, à l’occasion de l’assemblée générale financière de l’administration. Au 30 juin, cette dernière a vu ses comptes afficher un excédent de 109 000 euros, alimenté, en grande partie, par la hausse de la part rétrocédée par la Ligue d’Occitanie sur le prix des licences.

"ç’a été l’un de mes chevaux de bataille, a expliqué Delpal. Je me suis battu pour que les clubs de l’ex-région Midi-Pyrénées soient au même niveau que ceux de l’ex-Languedoc-Roussillon, sans pour autant toucher à leur montant d’engagement. Auparavant, on ne percevait qu’1,50 euro par licence alors qu’aujourd’hui, on est à 6,50 euros. Au total, la somme que l’on a reçue s’élève à 50 000 euros."

Sont également venues s’ajouter à cela, entre autres, les amendes payées par les clubs, pour un montant global de 20 000 euros. "Elles ne sont pas liées à quelques grosses affaires catastrophiques, à des faits graves comme des insultes à l’encontre de l’arbitre, mais plus à des choses régulières, d’après le rapport que j’ai demandé à la commission de discipline, a poursuivi le président. Une des explications réside dans la création de la D1, l’ancienne PL. Ce sont douze équipes de plus, ce qui signifie six matches de bon niveau chaque journée, avec de l’enjeu, et donc des cartons. Ce ne sont pas trois week-ends dans l’année qui ont généré ces 20 000 euros."

Delpal : "Cet argent va partir dans le béton"

Grâce, également, à une hausse des charges de 9 000 euros seulement, le district a vu ses produits atteindre 694 000 euros (contre 576 000 l’année précédente) et ses charges, 585 000 euros (contre 576 000 l’an dernier).

"Il y a un effet lié à la Coupe de l’Aveyron, également, et à la recherche de partenaires privés que l’on a menée, afin de ne pas toucher à la cotisation des clubs", a détaillé Delpal, qui s’est félicité de disposer de "bas de laine" compte tenu de la construction du nouveau siège (lire par ailleurs).

"On est en excédent mais j’espère que les clubs vont comprendre que cet argent va partir dans le béton et accompagner les projets du district, a-t-il déclaré, lui qui a précisé que la vente de l’ancien bâtiment, dont l’acte a été signé le 5 juillet, ne serait intégrée qu’au prochain budget. Il va faire vivre cette nouvelle structure, pour laquelle les amortissements ne seront pas les mêmes. Ce projet est viable à long terme et ne met pas à mal les finances de l’instance, pas plus qu’il n’oblige les clubs à mettre la main à la poche de façon plus importante. On proposera quelque chose de différent avec ce nouveau siège, mais dans l’optique d’aider les clubs à se structurer. Le but est qu’ils considèrent le district comme un partenaire."

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?