Pérail : le seul brebis à pâte molle a la dent dure

Abonnés
  • Pierre Gaillac, Jean-François Dombre et Sébastien Leclercqà la défense.
    Pierre Gaillac, Jean-François Dombre et Sébastien Leclercqà la défense. Repro CPA
Publié le

Puisqu’elle n’a pas obtenu l’Appellation d’origine contrôlée, l’association de défense et de promotion du fromage pérail va réclamer l’Indication géographique protégée. Entre changement de statuts et promesses de l’Institut national de l’origine et de la qualité, la lutte continue.

Jean-François Dombre a beau essayer de temporiser, le pérail en a gros sur la patate. Le président de l’association de défense et de promotion du fromage n’a pas eu gain de cause sur la reconnaissance de son bébé fort en caséine. Alors, puisque le pérail n’a pas eu l’Appellation d’origine contrôlée (AOP), eh bien ce sera – peut-être ? – l’Indication géographique protégée (IGP). Dans ce combat...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
C.C. (ML Millau)
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?