Espalion : les "bayles" de Saint-Éloi perpétuent la tradition

  • Ceints de l’écharpe traditionnelle de la confrérie, Claude Auguy et Gérard Lemouzy ont porté les « couques » aux adhérents.
    Ceints de l’écharpe traditionnelle de la confrérie, Claude Auguy et Gérard Lemouzy ont porté les « couques » aux adhérents. Repro CP -
Publié le

Perpétuer l’entraide face à la mort… Bien qu’ayant cessé ses prestations de service lors des obsèques, l’association continue à tenir ses engagements envers ses adhérents en poursuivant sa mission de solidarité face au décès.

Ce samedi, les "bayles" Claude Auguy et Gérard Lemouzy, ceints de l’écharpe traditionnelle et portant la panière de "couques" se sont rendus au domicile de chaque adhérent pour encaisser la cotisation annuelle en échange du petit gâteau.

Car si elle n’accepte plus de nouveau adhérents, l’association a choisi d’honorer ses engagements et de continuer sa généreuse mission d’aide aux familles lors de la douloureuse épreuve de la mort.

Une tournée que Claude Auguy connaît bien pour l’avoir effectuée plus d’une bonne trentaine de fois. "Avec 71 adhérents on est bien loin des 264 de sa première en 1975 avec M. Delozane. Ce sera ensuite avec Stéphane Maurel, Gérard Ménesclou une dizaine d’années, Laurent Delouvrier (père) et depuis cinq ou six ans avec Gérard Lemouzy. Maintenant chaque personne est un visage connu et pas besoin de GPS pour faire sa tournée".

Une très ancienne confrérie

Si l’on trouve trace de l’existence de la confrérie dans les archives de la ville, en particulier dans un acte aux minutes de Me Saltel, notaire royal, en date du 25 juin 1535, portant certaines stipulations relatives à la confrérie et contenant les statuts alors en vigueur, c’est en 1952 que l’association actuelle est née de par la volonté des Joseph Neyrolles, réparateur de machines agricoles, Michel Estivals, bourrelier, Fernand Privat, photographe, Amans Galié, forgeron, Marcel Verdeille, plombier zingueur, Albert Pouget, forgeron, Gabriel Long, ébéniste et… quelques autres. Cette association Saint-Éloi, patron des orfèvres avait pour objet : l’entraide entre les membres de l’association et l’organisation des obsèques de ses membres, de leurs conjoints ou de leurs enfants Sa durée est de 99 ans. Elle était d’abord ouverte à tous les artisans du marteau, puis plus largement.

Durant près d’un demi-siècle l’association Saint-Éloi a ainsi organisé avec dévouement les obsèques des Espalionnais, tous à égalité à l’heure du dernier rassemblement devant les leurs. Tous des enterrements de première classe.

En septembre 1999, face à l’évolution de la législation, l’association a choisi de laisser chaque famille libre du choix de l’entreprise de pompes funèbres. Elle se contentera de participer aux frais selon un barème établi.

Ce dimanche 1er décembre (à 10 h 30) les bayles assisteront à la messe dominicale donnée à l’intention des défunts de l’association. Le prêtre y bénira les tranches de fouace qui seront distribuées aux fidèles à la sortie de l’office en signe de fraternité et de partage. L’assemblée générale de l’association suivra.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

116600 €

A proximité de toutes les commodités, dans un quartier calme d'ESPALION, à [...]

30300 €

Terrain à bâtir à ESPALION de 1585m2 avec réseaux à proximité, eau et élect[...]

330 €

Au centre ville d'Espalion, appartement de type 2 composé d'un séjour, d'un[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?