Rugby : Decazeville prêt pour le choc

Abonnés
  • Les Decazevillois ont fait le plein de confiance dans la perspective de la réception de l’épouvantail Nègrepelisse.
    Les Decazevillois ont fait le plein de confiance dans la perspective de la réception de l’épouvantail Nègrepelisse. J.-L.B. / CP / J.-L.B.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Cette saison, lorsqu’il quitte l’enceinte du stade Camille-Guibert le dimanche vers 17 h, le public n’est jamais déçu ! En effet, non seulement le Sporting gagne, mais il marque des essais. Beaucoup d’essais. Un total de trente-huit en neuf rencontres, ce qui le positionne parmi les cinq meilleures équipes de Fédérale 3 dans ce domaine, avec Genève, Bourges, Tours et La Baule.

Au-delà de cet aspect comptable, qui lui permet de se hisser, aujourd’hui, à la deuxième place de la poule avec un point d’avance sur Sor-Agout, le Sporting semble trouver de plus en plus ses marques dans ce jeu qu’Anthony Julian et Tim Bowker, ses entraîneurs, prônent depuis le début de saison, et qui lui confère aujourd’hui un nouveau statut, celui de principal challenger de Nègrepelisse, la grosse cylindrée de la poule, qui enchaîne les victoires, occupe la première place au classement et pointera le bout de son nez à Decazeville dans deux semaines.

Aujourd’hui, le SCD ne peut plus se cacher et va devoir confirmer son rang, son statut de formation qui joue le haut de tableau. La venue des Tarn-et-Garonnais constituera donc un gros défi pour ses joueurs, qui ont bien l’intention d’être les premiers à faire tomber les "diables rouges". Une victoire les conforterait dans leur position de dauphins, mais elle marquerait surtout les esprits de leurs adversaires directs, qui devraient alors cravacher afin de revenir à leur hauteur et envisager une qualification pour les phases finales.

En attendant, le jeu decazevillois se met en place, donc, et tout semble presque fluide entre avants et trois-quarts. Et si Anthony Julian et Tim Bowker ne veulent surtout pas relâcher la pression, les joueurs, eux, se lâchent sur la pelouse, enfilent les essais comme des perles (encore cinq dimanche) et trustent les bonus (quatre offensifs et trois défensifs). L’état d’esprit est là, le plaisir aussi, et les résultats suivent. Prochain objectif : faire tomber le leader, donc, et embellir encore un peu plus le tableau de chasse.

Le 8 décembre, ce sera show à Camille-Guibert !

philippe cauffet
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

39000 €

LOCAUX DANS IMMEUBLE COLLECTIF CENTRE DE DECAZEVILLE COMPRENANT En rez de c[...]

67500 €

A VENDRE-spacieux appartement T3 traversant de 100m2 avec cave et balcon.gr[...]

203000 €

Immeuble d'environ 800m2 comprenant 1 parking ( ancienne station service ) [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir