Un western pour ados "Pépite d'or" du Salon de Montreuil

  • Un western pour ados, "Sans foi ni loi" (PKJ) de l'autrice Marion Brunet a reçu mercredi la Pépite d'or du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (SLPJ).
    Un western pour ados, "Sans foi ni loi" (PKJ) de l'autrice Marion Brunet a reçu mercredi la Pépite d'or du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (SLPJ). bitterfly / IStock.com
Publié le , mis à jour

(AFP) - Un western pour ados, "Sans foi ni loi" (PKJ) de l'autrice Marion Brunet a reçu mercredi la Pépite d'or du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil (SLPJ).

Ce prix, remis par un jury de professionnels, est censé récompenser le meilleur ouvrage de littérature jeunesse de l'année. 24 titres (romans, bandes dessinées, livres illustrés) étaient en compétition.

Cette récompense, très convoitée dans le monde de l'édition jeunesse, a été attribuée à l'occasion de l'inauguration du 35e SLPJ de Montreuil en Seine-Saint-Denis dont le thème cette année est l'éloge de la lenteur.

"Sans foi ni loi" se déroule dans l'Ouest sauvage américain. Un garçon de 16 ans, Garett Blake (le narrateur), fils d'un pasteur adulé de tous mais violent avec ses enfants est enlevé par une hors-la-loi en cavale, Abigaïl Stenson, surnommée Ab.

On retrouve dans ce roman (224 pages, 16,90 euros), pour les lecteurs à partir de 15 ans, tous les codes du western (duels, saloon, whisky, shérif, chevaux, colts et winchester...). Ab s'avère être une femme libre et indomptable. Le roman, extrêmement rythmé, est en fait un formidable récit d'apprentissage.

Comme dans les autres romans de Marion Brunet, 43 ans, lauréate du grand prix de littérature policière en 2018 pour "L'été circulaire", on retrouve dans "Sans foi ni loi" des thèmes chers à la romancière: famille éclatée, enfants laissés pour compte, injustice sociale...

Grand rendez-vous annuel de la littérature et de la presse jeunesse, le Salon de Montreuil (Seine-Saint-Denis) est ouvert jusqu'à lundi.

Quelque 250 auteurs et illustrateurs dont l'illustrateur Gilles Bachelet, premier lauréat de la Grande Ourse, récompensant l'oeuvre d'un auteur ou illustrateur francophone pour la jeunesse, sont attendus à Montreuil.

Au total, 450 exposants français et étrangers doivent participer à l'événement. L'île de La Réunion, avec plusieurs éditeurs et auteurs locaux, est la grande invitée du Salon.

Le programme complet est disponible sur le site slpjplus.fr.

Dans un marché de l'édition à la peine, le secteur du livre jeunesse (qui avait accusé un léger repli en 2017) a retrouvé sa vitalité l'an dernier avec une hausse des ventes de 2,1% en valeur et 3,3% en volume par rapport à 2017.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?