histoire de voir

Rodez : le reliquaire de Saint-Amans

Abonnés
  • La châsse reliquaire du crâne de saint Naamas, diacre de saint Amans.
    La châsse reliquaire du crâne de saint Naamas, diacre de saint Amans. Service du patrimoine de Rodez agglomération / Service du patrimoine de Rodez agglomération
Publié le / Modifié le S'abonner

Dans ce onzième épisode, zoom sur le reliquaire de l’église Saint-Amans qui abrite les crânes des deux premiers évêques Rodez et d’un diacre.

En 2015, la restauration de la peinture, très assombrie, du retable de la chapelle d’axe du chœur de l’église Saint-Amans est envisagée par la Ville de Rodez.
En procédant à un examen de la peinture, on constate qu’elle orne les portes d’une armoire, dont nous avons relaté l’histoire la semaine dernière. Fermées, les portes donnent l’illusion d’une toile peinte intégrée dans le retable et le tout forme un trompe-l’œil très efficace qui a contribué à laisser peu à peu sombrer son précieux contenu dans l’oubli.

Une véritable découverte pour les Ruthénois

À l’intérieur, en effet, sont conservées des reliques de première importance pour l’histoire de Rodez : les crânes de deux des premiers évêques de Rodez : saint Amans et saint Dalmas et de saint Naamas, diacre de saint Amans. Elles étaient présentées sur l’autel majeur de l’église jusqu’à la fin des années 1960 puis avaient ensuite été progressivement oubliées.
Et si certains paroissiens en connaissaient l’existence, il s’est agi pour la plupart des Ruthénois d’une véritable découverte. Les reliques furent remises à l’honneur et présentées au public lors d’une cérémonie présidée par l’évêque le dimanche 15 novembre 2015.
On connaît par les textes les reliquaires anciens de l’église, dont les chef-reliquaires en argent et pierres de saint Amans et saint Dalmas ainsi que celui en vermeil de saint Naamas, mais les reliquaires qui nous sont parvenus sont plus récents et de facture modeste.

Sauvés par des paroissiens

En effet, à la Révolution, l’église est vandalisée et les corps des saints sortis de la chapelle des Corps-Saints et dispersés sur la place publique. Plusieurs paroissiens mirent à l’abri ces ossements et parfois les « authentiques » qui les accompagnaient, ces actes rédigés par les évêques successifs pour attester l’authenticité des reliques.
En 1796, le secrétaire de la commune, dénommé Tarayre, certifia par écrit que toutes ces reliques provenaient bien de l’église Saint-Amans. Quelques années après le concordat de 1801, en 1804, les reliques restituées au curé Mazars sont protégées dans de nouveaux reliquaires, qui sont ceux conservés.

Les crânes exposés  puis mis à l’abri

Les crânes des deux premiers évêques de Rodez : saint Amans et saint Dalmas et celui de saint Naamas, diacre de saint Amans, sont mis en valeur dans des châsses-reliquaires aux parois vitrées afin de pouvoir être vus. Les reliquaires sont en bois recouvert d’un apprêt doré. En forme de petits coffres évoquant des tombeaux sur pieds, ils sont ornés de crosses et mitres pour les évêques et d’angelots pour Naamas.
Aujourd’hui, les reliquaires ne sont plus conservés dans l’église. Ils sont à l’abri en attendant de pouvoir être mis en valeur une fois que les travaux de restauration nécessaires auront été effectués sur l’édifice et en particulier sur la chapelle qui abrite le retable de l’armoire reliquaire.
À suivre

Retrouvez le service du patrimoine de Rodez agglomération sur : www.patrimoine.rodezagglo.fr

Chaque semaine, Centre Presse ouvre ses colonnes au service du patrimoine de Rodez Agglomération. Laissez-vous entraîner, pour cette deuxième saison d’« Histoire de voir ! » dans son sillage à la découverte de ces trésors, connus ou méconnus, de l’agglomération ruthénoise.
 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

378 €

APPARTEMENT COMPOSE DE DEUX GRANDES PIECES DONT LA CHAMBRE AVEC VUE DEGAGEE[...]

374 €

LOCATION APPARTEMENT SANS FRAIS D AGENCE - T1Bis avec très belle vue proche[...]

359 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ BOURRAN SANS FRAIS D'AGENCE Hall d'entrée, séjou[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir