société

Decazeville : pour lutter contre les violences faites aux femmes

  • Les organisatrices de cette soirée ont reçu le soutien de la sous-préfète Pascale Rodrigo (2e en partant de la gauche).
    Les organisatrices de cette soirée ont reçu le soutien de la sous-préfète Pascale Rodrigo (2e en partant de la gauche). Repro CP / / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner
Belle réussite de cette soirée en trois temps : expo, projection puis débat, qui joue les prolongations vendredi soir à Capdenac.

C’est en présence de la sous-préfète Pascale Rodrigo, de plusieurs conseillers départementaux et de représentants des municipalités du Bassin qu’a eu lieu la soirée de lutte contre les violences faites aux femmes organisée par le CCAS, l’association Affirmée et de nombreux autres partenaires.

Aux cimaises du hall de La Strada, une exposition des clichés de sept photographes, amateurs et professionnels, qui ont invité le public à mener une réflexion sur des violences conjugales mises en scène selon le thème retenu : "Je t’aime… moi non plus".

Parmi les invités, les auteurs des photos ont expliqué leurs démarches consistant à "suggérer plutôt que montrer des gestes violents pour faire réfléchir sur ce problème de société".

Dans son intervention, la sous-préfète a largement salué cette action, en égrenant ensuite la longue liste des mesures gouvernementales pour éradiquer cette violence. Il était l’heure de s’asseoir dans les salles noires de La Strada où le film "Réfugiados" projeté en VO a mis des images sur les violences subies par les femmes. Dans la foulée, Marie Joulié, la présidente de l’association Affirmée, a tendu le micro au public pour que chacun mette des mots sur ces relations homme femme qui dérapent parfois vers des situations insoutenables.

Un spectacle haut en couleur

Avant de regagner leurs pénates, tous ont noté sur leurs agendas la soirée de ce vendredi 6 décembre, à partir de 20 heures dans la salle Agora de Capdenac, animée par l’actrice-essayiste Noemie De Lattre qui montera sur les planches pour livrer son dernier spectacle "féministe pour homme", où humour et impertinence font bon ménage, mais sans jamais céder aux sirènes du règlement de compte entre les hommes et les femmes.

Ouverture des portes dès 18 heures.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

189000 €

Résidence offrant un plain pied de vie sur sous sol complet avec 600m2 de t[...]

54000 €

Home Patrimoine Immobilier vous propose une maison de ville type T5 située [...]

91000 €

A VENDRE-Grande Maison avec appartement T2 (35m2) à rénover en rez de chaus[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir