logement

Rodez : ces habitants qui deviennent "accueillants"

  • Le bureau du Claj a d’ores et déjà débuté cette opération, sous forme de test.
    Le bureau du Claj a d’ores et déjà débuté cette opération, sous forme de test. Centre Presse / Salima Ouirni / Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner
À Rodez aussi les jeunes peuvent loger chez l’habitant, moyennant une rétribution ou de menus services. Le Comité local de logement (Claj) a ouvert une plateforme pour mettre en relation, les demandeurs et les "bailleurs" via une convention.

Comme dans les grandes villes, les jeunes en alternance, ou en formation, à la recherche d’un logement pour une courte durée, pourront loger chez l’habitant.

L’opération est déjà en cours de test. Elle répond à la fois à des jeunes en recherche d’un logement temporaire et à des personnes souhaitant une compagnie et de menus services ou une rétribution. "Nous avons mis en place un appel à projet pour trouver une réponse innovante pour les cours séjours, comme un stage ou une formation. Étant donné que nous soutenons le Comité local de logement, depuis 20 ans, il nous a paru évident de le faire avec eux", explique Florence Cayla, vice-présidente de Rodez Agglo. Il faut donc passer par le Claj si l’on est propriétaire (ou même locataire) et que l’on souhaite mettre à disposition un logement.

Le Claj a une expérience importante, dans le domaine du logement pour les jeunes (depuis 1992).

C’est donc fort de cette expérience, que le comité avec le concours de Rodez Agglo va travailler main dans la main, pour rendre ce service, aux jeunes et aux parents. "Nous avons aussi les entreprises, via la CCI, l’IUT et l’université qui nous le demandent", assure Florence Cayla.

Pour développer ce service, une deuxième personne sera embauchée prochainement au Claj.

Le comité local de logement aura pour objectif de faire de la médiation et de rassurer les propriétaires, ainsi que les parents des locataires (qui peuvent être mineurs). À travers une grille, il pourra sélectionner au mieux les profils. "C’est vrai que ce n’est pas un bail comme un autre. Les accueillants sont chez eux et les jeunes vont chez cette personne. Il faut donc aussi s’entendre", souligne Guy Drillin, président du Claj.

Les "accueillants" et les jeunes pourront s’entendre, à travers cette convention sur la mise à disposition d’une chambre, des lieux communs et même de la préparation du petit-déjeuner ou d’un repas. "Tout est possible. Tout peut s’écrire. Il faut clarifier les demandes des uns et des autres, avant de se lancer", confie Véronique Chirac, responsable du Claj.

Les offres et les demandes seront mises en ligne sur le site : www.clajrodez.org Le Claj pourra proposer une plateforme de mise en relation avec des offres vérifiées, un accompagnement à la création de binômes, à la contractualisation et une veille tout au long de la cohabitation.

Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

71000 €

Grand T2 traversant de 49 m2 au 2 ème étage, actuellement loué, chauffage c[...]

618 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Un hall d'entrée (avec placa[...]

110000 €

Bel appartement de Type 4, cave, un stationnement extérieur et un garage fe[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir