Santé

La pollution de l’air augmente le risque de glaucome

  • La pollution de l’air augmente le risque de glaucome
    La pollution de l’air augmente le risque de glaucome
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Entre autres fragilités, la pollution de l’air expose à un sur-risque de glaucome. Un trouble oculaire à l’origine de cas de cécité. Explication.

La peau, les voies respiratoires et maintenant les yeux. Des chercheurs londonien* viennent de montrer que la pollution de l’air augmente le risque de glaucome.

Pour ce faire, ils ont analysé les données de 111 370 britanniques. Tous ont passé des examens ophtalmologiques entre 2006 et 2010. Chaque volontaire a renseigné s’il souffrait ou non d’un glaucome. Des tests ont permis de repérer la présence de pression intraoculaire, l’épaisseur de la rétine a été mesurée. Et les taux de pollution (concentration de particules fines égale ou inférieure à 2,5 micromètres de diamètres) moyens ont été relevés sur leur lieu de résidence.

6% de risque supplémentaire

Résultat, « les volontaires exposés à des taux importants de particules fines encouraient 6% de risque supplémentaire de souffrir d’un glaucome, comparés à ceux exposés à un taux de pollution plus faible », observent les scientifiques londoniens. L’exposition à la pollution allait de pair avec une rétine plus fine, symptôme évocateur de la progression d’un glaucome. Et « les personnes vivant en ville ont 50% de risque en plus de souffrir d’un glaucome, comparé à ceux vivant à la campagne ».

« Voici donc un autre argument pour faire de la lutte contre la pollution de l’air une véritable priorité de santé publique », atteste le Pr Paul Foster, principal auteur de l’étude. Et « la santé oculaire doit être autant considérée que les autres troubles » respiratoires ou cardiovasculaires par exemple. « Il ne s’agit là qu’une d’une simple observation. Nous devons encore comprendre le lien entre pollution et survenue d’un glaucome. »

A noter : maladie neurodégénérative, le glaucome constitue aujourd’hui la principale cause de cécité. Dans le monde, ce trouble affecte 60 millions de patients. Il provient d’une augmentation de la pression intraoculaire, phénomène endommageant le nerf optique connectant l’œil au cerveau. Les autres facteurs de risque associés au glaucome sont l’âge et la génétique.

* UCL Institute of Ophthalmology and Moorfields Eye Hospital

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir