Transports

Ligne aérienne Rodez-Paris : l’État appelé à maintenir son niveau d’intervention

  • Le secrétaire d’État s’est engagé à apporter une réponse dans les prochaines semaines.
    Le secrétaire d’État s’est engagé à apporter une réponse dans les prochaines semaines. Archives CP / Archives CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Alors que sera prochainement réévalué le financement par l'Etat de la ligne aérienne Rodez-Paris, Carole Delga a demandé le maintien de cette aide à hauteur de 55 % du coût de fonctionnement. 

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, a rencontré le secrétaire d’État en charge des transports, Jean-Baptiste Djebbari, mercredi 4 décembre à Paris. La présidente de Région a notamment souligné l’urgence ferroviaire en Occitanie et rappelé la nécessaire mobilisation de l’État, aux côtés des Collectivités locales, pour le développement des mobilités dans les territoires.
Outre les dossiers des lignes à grande vitesse et des trains du quotidien (l’État s’est engagé à revoir certains financements) et l’autoroute Castres-Toulouse, la ligne aérienne Rodez-Paris a été évoquée. La Région a renouvelé sa demande de voir l’État maintenir son niveau d’intervention à hauteur de 55 % du financement de la ligne sous Obligation de service public (OSP) Rodez-Paris, dans le cadre de son renouvellement. Le secrétaire d’État s’est engagé à y apporter une réponse dans les prochaines semaines.

La Région a elle même renforcé sa participation dans l'aéroport de Rodez dans le cadre notamment de la création du syndicat mixte.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir