Musique

Espalion : derrière toute femme peut se cacher une Rose Sophie

Abonnés
  • Une guitare et des mots, voilà pour faire une Rose Sophie.
    Une guitare et des mots, voilà pour faire une Rose Sophie. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Elle écrit, compose et chante ses chansons presque en dilettante d’un village à l’autre, à la belle saison surtout. Une seconde nature pour elle. Discrète, mais vitale. Portrait.

Quand Karine rentre du bureau, souvent, elle boit un verre, vaque à des occupations domestiques ou survivalistes (comme manger, on ne fait pas mieux dans le genre), puis au bout d’un moment, elle ouvre un placard, sort une chemise emplie de mots et de rimes, allume son ordi et son clavier, prend sa guitare, et chante, écrit, compose.

Là, déjà, dans sa maison située près du Pont vieux d’Espalion, Karine s’est métamorphosée en une créature de scène, une créature qu’elle a baptisée Rose Sophie. "Rose pour la rose, dit-elle, pour une histoire d’amour. Et Sophie qui est mon deuxième prénom, mais aussi celui de ma grand-mère maternelle, quelqu’un que j’aimais beaucoup ".

Rose Sophie, pour ceux qui en ont la chance, on peut la croiser dans une fête de village, sur une petite scène de bar ou dans les soirées crash-test du Club de Rodez. Ou encore, chose qu’elle aime beaucoup, en petit comité chez le particulier. Ses chansons façon fleur bleue coquine, entre provocation élégante et humour mélancolique, sont servies par une voix qui rappelle celle de Catherine Ringer, l’égérie de Rita Mitsouko. "On me le dit souvent ", commente-t-elle à peine. Normal, puisque c’est vrai, et autant dire que le timbre cuir et velours de Rita Catherine va on ne peut mieux avec le personnage scénique de Rose Sophie.

Karine a pris un peu sur le tard la potion magique qui la transforme en chanteuse. Il y a eu tout un facteur de circonstances qui ont amené Karine d’abord à prendre la plume, ensuite à prendre la guitare. D’abord des cours de chant avec Claire Bonnet à l’école de musique d’Espalion qui ont réveillé, étrangement, le côté rock et rose de Karine. La voilà en 2004 choriste dans le groupe Lollapaloosa, pour deux ans. "Là, ça a été ma découverte de l’écriture, avec ma première compo, "L’amour notre amour". J’ai beaucoup écrit sur l’amour... Ou alors un peu tabou, le sexe, la pédophilie, des femmes qui se font cogner dessus... Ce sont aussi des textes autobiographiques, qui émanent de ce que vivent les autres ou de ce qui se passe autour de moi. Dans les chansons, tu exprimes des émotions profondes en toi, il y a quelque chose qui se rajoute à ta personnalité de tous les jours. "

À cette époque, Karine file le parfait amour avec Nicolas, un musicien également. Douze années de mariage et de musique et si le mariage n’a pas tenu, leur relation musicale, en revanche, perdure. Il y a dans toute mélodie quelque chose qui adoucit les mœurs, dit le proverbe. Ici, la preuve en est.

 

Parolière au Québec

Et Karine persévère donc dans la musique, un duo nommé Ice Dream avec un guitariste après Lollapaloosa, l’apprentissage de la guitare, et puis la naissance "officielle" de Rose Sophie en 2008, alors un quatuor "assez rock" qui se recentrera, au fil des ans, autour de Karine. Enfin, plutôt de son double. En duo ou solo, avec ou sans hommes instrumentaux, peu importe, Rose Sophie vit sa vie en chansons depuis. Avec de beaux croisements, comme le festival Frogg’n’Rock à Graulhet ou en 2012, la première première partie de Louis Bertignac à Saint-Geniez-d’Olt.

2012 toujours, une belle rencontre au Québec alors qu’elle était allée rendre visite à son premier guitariste va l’adouber parolière. La chanteuse Fabiola lui propose d’écrire la moitié de ses chansons de l’album qu’elle compte faire, en fait toutes les chansons en français. Une histoire au long cours ponctuée de nombreuses nuits blanches devant Skype à peaufiner les textes, et enfin l’album "It’s my dream" qui sort en 2016. "À cette époque, elle était au hit de la chanson québécoise ", raconte Rose Sophie. Et cet album revient actuellement avec deux titres sur les ondes. "Elle est en train de mettre un projet scénique", explique encore Rose.

Des projets, Karine en fait aussi pour Rose Sophie, "un vrai projet, c’est dans un coin de ma tête, ça se fait doucement ". Et de chercher un "bon guitariste", pour monter tout ça. Car pour Karine, c’est clair, "si je pouvais, je ne ferais que ça. C’est ma plus grande frustration ". Alors évidemment, quand elle rentre du bureau, une petite chanson vient lui trotter immanquablement dans la tête...

Contact : rose-sophie.com

Laurent Roustan
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

335 €

A Louer appartement avec une très belle vue situé au dernier étage d'un pet[...]

120000 €

Appartement duplex d'environ 95m2 habitables, pièce de vie spacieuse avec c[...]

350000 €

Dans le centre ville d'espalion, bel immeuble en pierre, traversant, compre[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir