Culture et Loisirs

À Vabre-Tizac, le couvent a laissé place à la résidence locative "Les Platanes"

  • Les élus heureux de ce projet abouti : Nicole Andurand-Le Guen, Didier Mazars, Magali Combettes et Jean-Claude Marre.
    Les élus heureux de ce projet abouti : Nicole Andurand-Le Guen, Didier Mazars, Magali Combettes et Jean-Claude Marre. PaDS / PaDS
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

De la bâtisse datant de la fin du XIXe siècle, il ne reste plus que les quatre murs. La toiture a été entièrement refaite et l’intérieur ne rappelle plus ce qui a longtemps été le couvent et l’école de jeunes filles. Depuis quelques années déjà, la commune en est propriétaire, achetée à l’évêché pour la somme de 100 000 €. L’idée était de proposer, après travaux, des logements neufs à la location, histoire de dynamiser le cœur de village, la bâtisse étant située derrière l’église.

Sous la conduite de l’architecte Catherine Charles-Couderc, le chantier a débuté en septembre 2018 et la livraison s’est déroulée ces jours-ci. La résidence locative "Les Platanes" – le nom était tout trouvé avec les quatre platanes situés à l’arrière – compte ainsi cinq logements (deux au rez-de-chaussée et trois au 1er étage) de type T1 bis, de différentes surfaces (de 34 à 42 m2). " Ils sont à destination de personnes âgées valides, ce qui inclut les personnes à mobilité réduite, explique Nicole Andurand-Le Guen, maire déléguée. Ils sont tous équipés d’une kitchenette mais une salle commune de 40 m2 avec téléviseur et cuisine aménagée est à disposition. De même, à l’extérieur, les résidants pourront profiter d’une terrasse couverte, d’un espace vert, d’un local de service avec machine à laver et sèche-linge, et d’un potager pour ceux qui le souhaitent. " Sans oublier, au sein du bourg, les possibilités de repas avec le restaurant Le Barri, le transport à la demande vers Rieupeyroux et Villefranche-de-Rouergue, le cabinet infirmier, le portage de panier de légumes, le boucher-charcutier ambulant, la bibliothèque… Le montant total des travaux se monte à 700 000 €, avec des subventions (État, Région et Département) de l’ordre de 316 000 €, le reste en autofinancement.

Renseignements auprès de la mairie, au 05 65 81 82 67.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

124000 €

A VENDRE- MAISON plain-pied T4 de 2014 avec terrasse de 50m2 et jardinet. 9[...]

34800 €

A VENDRE TERRAIN CONSTRUCTIBLE DE 953 M2 COMMUNE DE BOUILLAC AVEC ANCIENNE [...]

33000 €

Terrain plat de 1568m² (lot B) issu d'un découpage d'une parcelle en 4 lot[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir