Villefranche-de-Rouergue : des jardins familiaux à Treize Pierres

Abonnés
  • L’exemple a été donné par cette petite fille, pour la plantation d’un poirier.
    L’exemple a été donné par cette petite fille, pour la plantation d’un poirier. G.L. / G.L.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Quatre lopins de terre de 80m² ont été attribués par la municipalité à des familles avec des enfants.

À la Sainte-Catherine, tout bois prend racine. Le proverbe est bien connu. Fin novembre, début décembre, c’est le moment de planter arbres ou arbustes. Aussi, on peut imaginer que le jeune poirier mis en terre mercredi matin sur le site de la source de Treize Pierres va devenir un bel arbre, porteur de fruits. D’autant plus qu’il a été bien arrosé, le ciel ayant largement ouvert ses vannes lors de cette matinée.

Cette plantation symbolique marquait l’attribution par la municipalité de quatre parcelles de terre à des familles de la ville appelées à les travailler.

Les premiers bourgeons des jardins familiaux que les élus ont souhaité implanter sur ce site de Treize Pierres, entre les bâtiments de la communauté religieuse des clercs de Saint-Viateur et la fontaine, récemment rénovée. " Ces jardins ont vocation à s’étendre, la commune étant propriétaire d’une grande surface de terrains dans cette plaine ", indique Colette Lefèvre, adjointe au maire, qui a piloté le projet.

Donc, quatre familles vont démarrer l’aventure. " Dans notre choix, nous avons fait un mix : des jeunes parents et des grands-parents avec des petits enfants ", indique l’élue. " Ces jardins doivent servir de lien social, mais aussi d’éducation. Ce contact de la nature et de la terre sera profitable aux enfants ", poursuit-elle.

Cahier des charges

Chaque attributaire a signé une convention avec la mairie. Moyennant une redevance annuelle de 50 €, il dispose d’un lopin de terre de 80 m2, qu’il doit travailler avec de bonnes pratiques. Un cahier des charges les définit. Par exemple, les jardiniers s’engagent à utiliser des engrais bio ou à arroser les cultures de manière modérée et avec l’eau puisée directement dans le ruisseau passant au pied de la parcelle. La mairie va aussi installer un composteur commun pour le stockage et la valorisation des déchets végétaux. Une éducation à l’environnement et à un développement durable. Reste maintenant aux nouveaux jardiniers à prendre pioches et pelles pour, d’abord, retourner la prairie, puis semer ou planter. Avant les premières récoltes de légumes. D’ici là, ils disposeront aussi d’un cabanon dont la collectivité a prévu de doter, au printemps, chaque jardin.

Le soutien du Rotary

Le club local du Rotary a apporté son soutien au projet de ces jardins familiaux. Il a offert des variétés anciennes de pommiers, qui ont été plantées en espalier le long du mur des bâtiments de la communauté religieuse. Ce qui apporte une touche d’agrément supplémentaire à l’espace, qui est aussi équipé de tables de pique-nique. La source de Treize Pierres revit.

G.L.
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

55000 €

Superbe emplacement, vue imprenable et exposition Sud Ouest pour ce terrain[...]

45000 €

Deux maisons de ville réunies en une offrant en rez de rue 2 grands volumes[...]

420 €

A LOUER TYPE 2 RESIDENCE PLEIN SUD, A DEUX PAS DU CENTRE VILLE AVEC CUISINE[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir